Lyon Part-Dieu : un faucon pèlerin aperçu au sommet de la tour Silex 2

La caméra installée devant le nichoir a capturé cet instant magique.  Photo DR
La caméra installée devant le nichoir a capturé cet instant magique. Photo DR

Le nichoir récemment installé au 26e étage de la dernière tour construite à la Part-Dieu a reçu la visite d’un faucon pèlerin mardi soir. L’oiseau aurait passé la nuit à 105 mètres de hauteur. Une première !

Quelques semaines seulement après l’emménagement des premiers occupants de la tour Silex 2 à la Part-Dieu, un invité pas tout à fait comme les autres a été aperçu au 26e étage de la dernière tour construite dans le quartier d’affaires.

Le nichoir à oiseaux vu depuis le bas de la tour. Photo Progrès/Maxime JEGAT
Le nichoir à oiseaux vu depuis le bas de la tour. Photo Progrès/Maxime JEGAT

Un nichoir conçu sur mesure

Pas un employé d’une des sociétés louant des bureaux dans les étages de la tour mais un oiseau ! Pas n’importe lequel, puisqu’il s’agit d’un faucon pèlerin.

Le rapace s’est logé dans le nichoir spécialement aménagé par les constructeurs de la tour, en lien avec la Ligue de protection des oiseaux (LPO). Conçu sur mesure et intégré sur l’édifice, il a donc accueilli son premier locataire. Comment le sait-on ? Grâce à la caméra installée à l’entrée du nichoir qui retransmet en direct les images sur YouTube.

Il a passé la nuit là-haut

Selon la LPO, qui a posté l’info sur son compte Twitter, l’oiseau est arrivé à 18 heures, mardi 2 novembre. Il s’agirait d’un mâle immature, reconnaissable à sa poitrine rayée dans le sens de la longueur. Le faucon a passé la nuit dans son perchoir, à 105 mètres de hauteur. « Il n‘a pas cherché à s’abriter à l’intérieur quand la pluie a commencé à tomber », précise la LPO. Il a quitté les lieux mercredi matin à 7h25, sans doute pour attaquer une proie en contrebas.

Pour rappel, un faucon crécerelle avait fait un rapide aller-retour dans le nichoir il y a quelques semaines. Un autre couple et ses petits avaient été repérés en début d’année 2021, dans le nichoir de la bibliothèque municipale. Une preuve que la Part-Dieu est aussi un quartier prisé par la faune locale.

N. F.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?