Lyon Réaménagement du boulevard de la Croix-Rousse : quels arbres pour remplacer les platanes?

Le bel alignement de platanes, boulevard de la Croix-Rousse. Des travaux d'élagage ont été effectués fin août.  Photo Progrès /Aline DURET
Le bel alignement de platanes, boulevard de la Croix-Rousse. Des travaux d'élagage ont été effectués fin août.  Photo Progrès /Aline DURET

Après un premier volet de travaux lancés sur le boulevard de la Croix-Rousse, côté 4e, mairies d’arrondissement et Métropole de Lyon dont c’est la compétence, se penchent sur la suite du projet de réaménagement. Et notamment sur le remplacement des arbres, qui ont été abattus ces dernières années.

C’est tout d’abord la question du stationnement qui a occupé les esprits. Puis ont suivi des travaux de reprise des trottoirs et d’élagage. Et après ? La réflexion devrait porter sur la plantation de nouveaux arbres en lieu et place de tous ceux qui ont été abattus, victimes de la maladie du platane, surtout dans les années 1990.

« Une centaine en tout devrait être remplacée au cours du mandat », indique le maire Rémi Zinck. Mais par quelle essence ? Pour l’instant, la question n’est pas tranchée.

Car s’il s’agit de conserver ce bel alignement historique, de part et d’autre du boulevard, il n’est plus question d’installer à nouveau des platanes. Ainsi, le micocoulier a déjà fait une apparition sur un petit tronçon. « Mais l’Architecte des Bâtiments de France nous a alertés sur les risques de planter à nouveau d’une essence unique », indique l’élu.

De même on s’interroge sur le mode de plantation, en quinconce ou face à face. « Chacun y va de son avis ou de son expertise et il faut mettre tout le monde d’accord, dit-il. Probablement, il existe d’autres arbres qui peuvent donner satisfaction et amener de la biodiversité sans rompre l’alignement. »

Le marché reste des deux côtés

Le projet de réfection du boulevard pour lequel la Métropole de Lyon entend investir 3 millions d’euros concerne l’aspect végétal. Mais pas seulement. Le réseau électrique doit être revu pour les besoins du marché, les élus souhaitant conserver le marché des deux côtés du boulevard sur une seule travée. Pour l’instant, car la demande est forte du côté des forains pour augmenter le nombre de stands.

Les aménageurs travaillent sur un périmètre d’intervention qui va de la rue des Pierres-Plantées/place de la Croix-Rousse jusqu’au Clos-Jouve/montée de la Tourette.

Une piste cyclable oui, mais où ?

L’objectif est de faire « une promenade agréable » avec des bancs et des trottoirs libres de toute voiture. « Sur le 4e, on y tient et on ne veut pas lâcher », insiste le maire. Dans la liste des points à examiner, il y a la piste cyclable, le tout étant de savoir s’il faut l’aménager de part et d’autre de la chaussée ou raboter le trottoir de 30 à 40 centimètres.

« Nous aurons sans doute plusieurs scénarios et nous aurons une concertation là-dessus », précise le maire.

Globalement les gens demandent des arbres, tiennent à la déambulation piétonne, quand d’autres aimeraient bien des compensations face à la suppression des places de stationnement sur le trottoir. Le volet animation fait partie des réflexions.

« Certains en ont un peu peur, à cause du bruit des terrasses et redoutent de voir arriver des ramblas à la Croix-Rousse. Il faudra trouver un équilibre entre la vie de quartier et la vie familiale », ajoute Rémi Zinck.

A .DU.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?