Lyon 2e Hôtel-Dieu : les travaux à la Chapelle retardés faute de financements suffisants

La Chapelle, dont les façades ont été restaurées, est située tout à côté du Grand Hôtel-Dieu.  Photo Progrès /Eric BAULE
La Chapelle, dont les façades ont été restaurées, est située tout à côté du Grand Hôtel-Dieu.  Photo Progrès /Eric BAULE

Une 6e phase de travaux doit démarrer cette année dans le cadre de la restauration de la Chapelle de l’Hôtel-Dieu. Sont concernés, le transept nord, la chapelle d’Accès et celle des Reliques. Mais le calendrier est incertain. Le financement n’est pas bouclé et une étude sanitaire a dû être réalisée sur les reliquaires.

Engagée depuis 2012, la restauration de chapelle de l’Hôtel-Dieu dont l’entrée est située place de l’Hôpital est loin d’être terminée. Et c’est bien une nouvelle phase de travaux, la sixième, avec un projet de restauration de trois ouvrages, le transept nord, la chapelle d’Accès et celle des Reliques qui est espérée cette année et jusqu’en 2023. En principe. En tout cas, il faudra être patient. Car le financement estimé à 800 000 euros pour cette nouvelle opération pilotée par les Hospices Civils de Lyon n’est pas bouclé. Et puis il a fallu réaliser une étude sanitaire des reliquaires. Ouvrage en bois doré, le reliquaire est « l’une des œuvres majeures de l’édifice », offerte par le cardinal de Bonald en 1849.

Cette étude a été demandée par la DRAC, l’ouvrage étant un objet classé Monument Historique. « L’autorisation de travaux pour tout ce qui touche à la restauration de la Chapelle de l’Hôtel-Dieu date de 2010 , et la direction régionale des affaires culturelles a souhaité préciser cette autorisation par une étude sanitaire », souligne Sergueï Piotrovitch d’Orlik, chef de projet.

À la recherche de mécènes

Elle permettra de connaître « l’état d’empoussièrement, de relever les parties manquantes, les fêlures et autres moisissures ». Et c’est à partir de ce travail que seront établis préconisations et relevés précis nécessaires à la rédaction d’un cahier des charges. « On saura à quoi s’attendre » poursuit le chef de projet. Et du coup, le coût risque d’être plus élevé que prévu.

L’idée est de commencer par la restauration du transept nord et par la chapelle d’Accès. « Dès que nous aurons les financements », admet-il. Pour cette sixième phase, le maître d’ouvrage s’appuie sur des demandes de subventions. Et sur de généreux donateurs qui ont permis de réunir 96 000 € via la Fondation du patrimoine. 88 000 € proviennent de l’association Chapelle de l’Hostel-Dieu de Lyon.

« Nous sommes à la recherche de mécènes avec la fondation du patrimoine  », dit-il. De premiers travaux sont espérés à l’automne.

La souscription est ouverte depuis 2008 sur www.fondation-patrimoine.org

A.DU.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?