Rhône Lyon reste l’une des villes les plus attractives de France

Lyon est particulièrement appréciée par ses habitants pour les opportunités de carrière qu’elle peut offrir. Photo illustration Progrès /Joël PHILIPPON
Lyon est particulièrement appréciée par ses habitants pour les opportunités de carrière qu’elle peut offrir. Photo illustration Progrès /Joël PHILIPPON

C’est ce qui ressort de la 3e édition de l’enquête sur l’attractivité des métropoles françaises selon leurs habitants, menée par HelloWork, acteur digital de l’emploi, du recrutement et de la formation. Lyon se classe 4e au classement général des villes les plus attractives de France, dominé par Rennes.

Lyon reste dans la lumière dans la 3e édition de l’enquête sur l’attractivité des métropoles françaises selon leurs habitants, dont les résultats ont été dévoilés ce lundi par HelloWork, acteur digital de l’emploi, du recrutement et de la formation en France. Pour réaliser ce palmarès, HelloWork, en partenariat avec le cabinet de recrutement Hays, a analysé l’utilisation de ses plateformes emploi RegionJob et ParisJob. L’idée est ici de voir quelle est la perception des actifs des 20 plus grandes villes françaises concernant leur lieu de vie.

Lyon, 2e sur les opportunités de carrière

Couronnée il y a peu dans le classement Arthur Loyd, la capitale rhodanienne reste sur une belle dynamique en la matière, se classant 4e au général, derrière Rennes, Nantes et Strasbourg, Brest complétant le Top 5. Elle était 3e l’an dernier. L’enquête s’appuie notamment sur la qualité de vie, d’infrastructures, d’équipements pour la mobilité douce mais aussi sur le dynamisme économique et les opportunités de carrière. Concernant ce dernier volet, Lyon arrive en 2e position, la capitale apparaissant « comme étant la plus porteuse en termes d’opportunités de carrière selon ses habitants (69 %) ». Lyon et Rennes (60 %) suivent ainsi de près.

Lyon, qui fait preuve d’une belle constance, apparaît également comme la 3e métropole « la plus recommandée par ses habitants à une personne cherchant à changer de région » : elle est devancée par Rennes et Strasbourg. « Certains critères semblent plus importants que d’autres pour favoriser l’épanouissement de nos répondants dans leur métropole », précise l’enquête, « le dynamisme de l’emploi est le principal facteur invoqué, devant la qualité de l’environnement ». Viennent ensuite les considérations financières, comme le coût du logement et le coût de la vie.

Valérie BRUNO

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?