Lyon | Aménagement La transformation du quai Perrache est en route

Le chantier engagé en juillet va durer un an. Sur cette portion, le long de la M7 (ex-A7) une bande plantée viendra remplacer les zones de stationnement.  Photo Progrès /Aline DURET
Le chantier engagé en juillet va durer un an. Sur cette portion, le long de la M7 (ex-A7) une bande plantée viendra remplacer les zones de stationnement. Photo Progrès /Aline DURET

Longeant la M7 (ex-A7) tout au sud de la Presqu’île, le quai Perrache est en travaux pour au moins un an. Trottoirs agrandis, création d’un double piste cyclable et plantations, tels sont les éléments du programme. L’idée de la Métropole de Lyon ? Transformer cet axe de circulation en « boulevard urbain ».

Coincé entre l’autoroute et les imposantes constructions d’immeubles du projet Lyon-Confluence, le quai Perrache est en travaux quasiment sur toute sa longueur. Et cela va durer au moins un an. L’idée est de transformer cette voie largement dévolue aux voitures et au stationnement en un itinéraire capable d’accueillir, dans les meilleures conditions possible, les piétons et les cyclistes. Presque un pari. L’artère étant parallèle à l’ex-A7 devenue M7, reçoit elle-même un trafic relativement important. Pas évident d’imaginer ici, l’idée d’une voie « apaisée ». On parle plutôt de « boulevard urbain » réalisé dans le cadre du projet M6/M7.

On « débitume » la chaussée, côté autoroute

Il n’empêche. C’est bien tout le profil du quai qui va changer. Après avoir engagé, l’été dernier, des travaux sur les réseaux puis procédé au désamiantage de la chaussée, les entreprises qui ont en charge ce chantier se sont attaquées depuis début juillet, au bitume et aux zones pavées servant autrefois d’espace pour le stationnement.

Il s’agit d’élargir les trottoirs et d’aménager des plantations tout autour des platanes existant côté autoroute, mais aussi autour du nouvel alignement d’arbres prévu du côté des immeubles. L’idée est de « retrouver le double alignement historique d’arbres, disparu lors de la création de l’A7 », soulignent les services de la Métropole de Lyon, maître d’ouvrage de l’opération.

 Le projet d’aménagement du quai Perrache. Des trottoirs élargis, des plantations et une piste cyclable.   Photo Progrès /Métropole de Lyon/Ilex
Le projet d’aménagement du quai Perrache. Des trottoirs élargis, des plantations et une piste cyclable.   Photo Progrès /Métropole de Lyon/Ilex
 On circule beaucoup sur le quai Perrache. Au sud du cours Suchet, 5 700 véhicules passent chaque jour en moyenne, dans le sens Nord/Sud et 2 500 véhicules dans le sens Sud/Nord.   Photo Progrès /Aline DURET
On circule beaucoup sur le quai Perrache. Au sud du cours Suchet, 5 700 véhicules passent chaque jour en moyenne, dans le sens Nord/Sud et 2 500 véhicules dans le sens Sud/Nord.   Photo Progrès /Aline DURET
 Côté M7 (ex-A7). À la place des pavés qui ont tous été enlevés, une bande plantée sera aménagée autour des arbres.   Photo Progrès /Aline DURET
Côté M7 (ex-A7). À la place des pavés qui ont tous été enlevés, une bande plantée sera aménagée autour des arbres.   Photo Progrès /Aline DURET
 Le chantier engagé en juillet va durer un an. Piste cyclable et double alignement d’arbres sont au programme. Le muret béton qui délimite le quai de la M7 est maintenu à l’issue des travaux.   Photo Progrès /Aline DURET
Le chantier engagé en juillet va durer un an. Piste cyclable et double alignement d’arbres sont au programme. Le muret béton qui délimite le quai de la M7 est maintenu à l’issue des travaux.   Photo Progrès /Aline DURET
 Le projet d’aménagement du quai Perrache. Des trottoirs élargis, des plantations et une piste cyclable.   Photo Progrès /Métropole de Lyon/Ilex  On circule beaucoup sur le quai Perrache. Au sud du cours Suchet, 5 700 véhicules passent chaque jour en moyenne, dans le sens Nord/Sud et 2 500 véhicules dans le sens Sud/Nord.   Photo Progrès /Aline DURET  Côté M7 (ex-A7). À la place des pavés qui ont tous été enlevés, une bande plantée sera aménagée autour des arbres.   Photo Progrès /Aline DURET  Le chantier engagé en juillet va durer un an. Piste cyclable et double alignement d’arbres sont au programme. Le muret béton qui délimite le quai de la M7 est maintenu à l’issue des travaux.   Photo Progrès /Aline DURET

Une liaison vélo entre le centre et Pierre-Bénite

Pour le choix des essences, un travail doit être mené avec l’ABF (architecte des bâtiments de France) afin de respecter l’histoire du lieu et les contraintes liées au réchauffement climatique. Ces aménagements paysagers sont réalisés de part et d’autre de la chaussée, pour marquer le passage de cet axe en véritable boulevard urbain. Un boulevard qui, a terme, sera doté d’une piste cyclable à double sens côté façades. Tracé qui permettra aux cyclistes de rejoindre Pierre-Bénite depuis le centre de Lyon.

Le projet prévoit un maintien du plan de circulation à l’identique (double sens pour les voitures). En revanche, la place dédiée au stationnement est largement réduite. « Seule 25 % de l’offre initiale est conservée », assurent les services de la Métropole.

Le coût de cette opération pris en charge par la Métropole et la Ville de Lyon est estimé à 5,5 millions d’euros.

Aline DURET

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?