Urbanisme Voûte de Perrache : des démolitions reportées pour cause de vibrations

Sous la voûte Ouest en cours de réaménagement. Sol et murs ont été rénovés afin d’amener dans ce passage placé sous la gare davantage de lumière.  Photo Aline DURET
Sous la voûte Ouest en cours de réaménagement. Sol et murs ont été rénovés afin d’amener dans ce passage placé sous la gare davantage de lumière.  Photo Aline DURET

Placée sous les voies ferrées et le centre d’échanges de Perrache, la voûte Ouest qui relie la place des Archives à la place Carnot est en travaux. Pour transformer ce passage long de 280 mètres en un espace entièrement dédié aux vélos et aux piétons. Mais le projet initial est sensiblement modifié. En cause, des «difficultés techniques» liées aux trémies routières.

Au-delà des palissades, tout au bout du cours Charlemagne, on voit bien que la voûte est train de prendre sa forme définitive. « On installe les derniers éclairages, l’ouvrage est en voie d’achèvement », confirment les services de la SPL Lyon Confluence. La réouverture de ce passage couvert qui permet de rejoindre la place des Archives à la place Carnot serait-elle donc imminente ? Pas vraiment. Car les aménageurs ont dû modifier le projet. Pour des » raisons techniques ». Et du coup, les délais se rallongent.

Il faut éviter les grosses démolitions

Après un arrêt de plusieurs semaines dû au confinement, la transformation de la voûte Ouest dans le cadre du projet « Ouvrons Perrache » a repris. Mais dans de drôles de conditions. Quelques tracas ont déjà conduit les services à engager des études complémentaires en fin d’année dernière, notamment pour la partie démolition. « Des difficultés techniques sont apparues, en lien avec les trémies routières », confirme Nicolas Basagana, chef de projets.

Au nombre de sept, elles plongent sous le centre d’échanges de Perrache et la voûte, elle, se trouve juste au-dessus de ces incroyables axes de circulation. D’où quelques moments d’incertitudes, car certaines trémies ont connu des soucis de sécurité. L’une d’entre elles est d’ailleurs fermée à la circulation depuis le 4 juin. Du coup, la Métropole de Lyon a demandé aux aménageurs de poursuivre, mais en revoyant sensiblement la copie, et en tout cas  en évitant de grosses démolitions qui étaient prévues.

Un report, pas un abandon

Alors ils ont changé leur fusil d’épaules sur au moins deux points. Dans la partie la plus au Nord de la voûte, côté place Carnot, l’enrobé qui devait être cassé afin de le remplacer par un revêtement béton tout neuf ne sera pas touché « pour éviter les vibrations ». Idem pour l’accès direct qui devait être créé pour emmener les piétons depuis la voûte réaménagée, jusqu’à la ligne A du métro. Un percement partiel du mur de la voûte. À la SPL Lyon Confluence, on parle plus d’un report que d’un abandon, « cette ouverture ayant beaucoup de sens dans le projet ». Mais rien sera entamé tant que les désordres survenus dans les trémies ne sont pas réparés.

Tous ces éléments ajournés devraient être traités, dans une phase ultérieure. Ou plus exactement dans le cadre d’une seconde étape du projet Ouvrons Perrache qui prévoit la reconversion du centre d’échanges. Mais à ce jour, aucune programmation sur  n’est envisagée. C’est un sujet dont devront s’emparer les nouveaux élus de la Métropole et de la Ville de Lyon, et il est très délicat.

Les travaux prennent du retard

Ces « aléas techniques » ajoutés à l’arrêt du chantier lié au Covid-19 entraînent un retard dans la réalisation du projet. Initialement prévue au second semestre 2020, la réouverture de la voûte est décalée au printemps 2021.

Pour les besoins du chantier, la voûte a été découpée en trois tronçons  : le 1er, situé côté place des Archives, est quasiment terminé ; le second qui a supposé quelques démolitions au niveau du centre d’échanges afin d’aménager une section à ciel ouvert est en cours d’aménagement ; le troisième placé sous le centre d’échanges et débouchant place Carnot reste donc le plus délicat. En dépit des difficultés techniques, les aménageurs ont tout de même engagé une démolition qui elle ne semble pas poser problème, celle du mur courbe placé à la sortie de la voûte. Le fait d’ajourer ce mur béton permettra un accès direct à la voûte depuis la place Carnot.

Le nouvel accès à la gare et son auvent  : livraison cet automne. Ce nouvel accès est en cours côté place des Archives. L’ouverture au public initialement prévue au printemps 2020 est décalé cet automne.

La trémie n° 6 fermée en attendant les travaux. Reliant les quais de Saône au pont Gallieni en direction de Part-Dieu, la trémie n° 6 est fermée depuis début juin. « La présence au sol de matériaux amiantés et de béton ont conclu à un problème structurel sur deux poutres porteuses de la dalle de la gare routière au niveau de joints de dilatation » a justifié la décision prise par les services de la Métropole de Lyon.

Des travaux de confortement de ces poutres doivent être réalisés avant de pouvoir rouvrir la trémie pour garantir toute la sécurité des usagers de la trémie, expliquent les mêmes services, qui n’indiquent, pour le moment, aucune date de début de chantier.

Aline DURET

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?