Lyon 8e Grand-Trou: la Métropole débloque près d’1M€ pour des travaux de voirie en 2020

Après le numéro 122 (Institut Capucine) jusqu’à la rue Croix-Barret, les immeubles vont être démolis. La maison de santé pluridisciplinaire verra le jour au sein du futur ensemble immobilier angle route de Vienne-Croix-Barret. Photo Progrès /Nadine MICHOLIN
Après le numéro 122 (Institut Capucine) jusqu’à la rue Croix-Barret, les immeubles vont être démolis. La maison de santé pluridisciplinaire verra le jour au sein du futur ensemble immobilier angle route de Vienne-Croix-Barret. Photo Progrès /Nadine MICHOLIN

Des opérations de voirie non programmées à la PPI, deux opérations d’urbanisme majeures en cours Patay et Saint-Vincent de Paul, la vidéo protection renforcée, une future maison de santé, le comité de suivi participatif œuvre pour améliorer le cadre de vie sur le quartier Grand-Trou.

La Métropole soigne la voirie

Une délibération au conseil métropolitain du 4 novembre va permettre de mener à bien des opérations non programmées à la Programmation Pluriannuelle des Investissements (PPI). Le président David Kimelfeld débloque une enveloppe exceptionnelle de près d’1M € destinée à l’engagement de travaux. Ces opérations de voiries décidées avec les élus du 8e favorisent un projet d’aménagement des rues Pierre Delore et Audibert-Lavirotte avec apaisement des circulations (zone 30), sécurisation des déplacements des piétons et cyclistes, élargissement des trottoirs, ralentisseurs… Les marquages au sol sur la route de Vienne seront améliorés avant la fin 2019 et les bornes endommagées sont en train d’être scellées.

Un programme plus précis sera discuté au prochain comité de suivi participatif d’ici fin 2019. « Il s’agit d’aménager le Grand-Trou pour rejoindre l’arrêt Jet d’Eau-Mendès France du T4 » souligne Michel Le Faou chargé de l’urbanisme à Lyon et à la Métropole. « Il faut remettre en état les trottoirs et la voirie qui cheminent vers le cimetière de la Guillotière et permettre aux futurs habitants des deux PUP de rejoindre l’accès au T2 et au T4. Pour ces travaux qui seront votés fin 2019 et réalisés courant 2020, on va discuter en amont avec les conseils de quartiers et conseils citoyens pour établir un diagnostic in situe. »

Une modification du PLU-H pour régénérer le quartier

« Le quartier a été momifié durant 40 ans en raison d’un Plan local d’urbanisme (PLU-H) désireux de garder l’aspect faubourien du quartier. Le maire du 8e et Michel Le Faou ont fait en sorte de le changer. Mais pour tout modifier, ça prend du temps. Contrairement à Monplaisir, le quartier route de Vienne est resté figé. Densifier, c’est permettre de la vie et de la densité » argumente Christophe Cohade, premier adjoint à la voirie du 8e. « Il n’y a plus d’obligations à faire du logement social » renchérit Jean-François Auzal.

Le PLU-H en mai 2019 a supprimé dans la partie nord, l’obligation de logements conventionnels. Impasse Catton, le relogement est en cours pour deux bâtiments de GrandLyon Habitat voués à être démolis. Parallèlement, avec plusieurs programmes de constructions sur les Pup Patay (route de Vienne-rue Audibert-Lavirotte) par la société Lyon-Les-Moteurs et Saint-Vincent de Paul (route de Vienne-rue Montagny) par Vinci, c’est l’arrivée à terme de 3 000 à 4 000 nouveaux habitants. Les premiers logements seront livrés en décembre à Oasis Parc (Vinci). Pour les élus du 8e, « le quartier va gagner en mixité et en clientèle pour les commerçants du secteur car la population actuelle n’achète pas dans son quartier. »

La Ville de Lyon renforce la vidéoprotection et créé une école

D’ici la fin 2019, la Ville s’engage à installer cinq caméras de vidéo protection entre la rue Croix-Barret et la place Lebret. Une victoire pour Jean-François Auzal, adjoint au commerce qui a relancé Jean-Yves Sécheresse, adjoint à la sécurité à Lyon. D’autre part la Ville construit un nouveau groupe scolaire au cœur du quartier Moulin à Vent Grand-Trou. Entre les rues Garon-Duret et Henri-Barbusse, l’école qui sera livrée en septembre 2 020, prévoit la construction de 18 classes (maternelles et élémentaires) soit 14 financées par le PUP Saint-Vincent-de-Paul et 4 par le PUP Patay, un restaurant scolaire ainsi qu’un gymnase pour un montant estimé à 13 millions d’euros.

Une future maison de santé pluridisciplinaire

Au sein du futur ensemble immobilier à l’angle de la route de Vienne et de la rue Croix-Barret, une réflexion s’est engagée sur l’implantation d’une maison de santé pluridisciplinaire et celle d’un café associatif au cœur du quartier. « Cette maison est appuyée par l’agence nationale de santé et ouvrira courant 2 022 » précise Michel Le Faou en contacts avancés avec un promoteur immobilier « Pour ce regroupement de professionnels de santé, deux infirmiers et trois médecins généralistes se sont engagés. D’autres médecins spécialisés devraient rejoindre. »

Un comité de suivi participatif inédit

À la suite de l’incendie d’origine criminelle qui a coûté la vie à Clara et Anna le 9 février 2019 au 125 route de Vienne, le président de la Métropole David Kimelfeld a lancé une démarche inédite associant au sein d’un comité de suivi participatif (CSP) les habitants, les acteurs associatifs, les instances citoyennes, les structures socioculturelles et les élus.

Cette mobilisation concertée pour l’avenir du quartier Grand-Trou-Moulin-à-Vent Petite Guille a démarré le 10 mai. L’ordre du jour portait alors sur l’aménagement urbain  : voirie, végétalisation et nouveau plan local d’urbanisme et de l’habitat (PLU-H). Deux autres comités ont suivi en juin et en octobre. Ils ont porté sur cinq thématiques : sécurité-mobilité, urbanisme-logements-services urbains (voirie, propreté), vie associative et commerçante, éducation et espaces verts-cadre de vie. Michel Le Faou en charge de l’urbanisme à Lyon et à la Métropole a été désigné élu référent pour travailler avec les différents groupes et acteurs du comité de pilotage.

Enfin, la Métropole a recruté un chargé de projet, Aurélien Pierrel, dédié à plein temps au quartier et a renforcé son soutien aux acteurs du quartier : la maison des associations REZO 1901, l’Association route de Vienne Entrepreneurs et Commerçants (AVEC), l’épicerie sociale et solidaire Épi Centre…

Nadine MICHOLIN

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?