Lyon Changement d’heure, « cyclistes, rendez-vous visibles »

Des gilets verts et des dépliants sont distribués aux cyclistes. Photo Progrès/Victor DIWISCH
Des gilets verts et des dépliants sont distribués aux cyclistes. Photo Progrès/Victor DIWISCH
Photo Progrès/Victor DIWISCH
Photo Progrès/Victor DIWISCH
Photo Progrès/Victor DIWISCH
Photo Progrès/Victor DIWISCH
Photo Progrès/Victor DIWISCH
Photo Progrès/Victor DIWISCH
Des gilets verts et des dépliants sont distribués aux cyclistes. Photo Progrès/Victor DIWISCH Photo Progrès/Victor DIWISCH Photo Progrès/Victor DIWISCH Photo Progrès/Victor DIWISCH

À l’occasion du passage à l’heure d’hiver et de la baisse de la luminosité, la Préfecture du Rhône et la police, nationale et municipale de Lyon, mènent des opérations de sensibilisation sur les grands axes de pistes cyclables. Ce mardi, les policiers sont intervenus à l’angle du quai Jules-Courmont et du pont de la Guillotière. L’objectif : rappeler aux cyclistes et utilisateurs de trottinettes, usagers vulnérables, l’importance de se rendre visible.

Postés à l’intersection entre le pont de la Guillotière et le quai Jules-Courmont, des policiers arrêtent ce mardi soir les cyclistes et les utilisateurs de trottinettes. Aucune amende n’est dressée aux utilisateurs non équipés. Là, il s’agit de leur remettre plutôt un gilet vert fluorescent et un dépliant rappelant les équipements obligatoires et recommandés à vélo.

Une augmentation des accidents de la route de +50 % à cette période

« Il s’agit d’une démarche de prévention » explique le commandant Jouvin de la Direction Départementale de la Sécurité Publique du Rhône. « On constate que de nombreux cyclistes et utilisateurs de trottinettes ne sont pas équipés. C’est l’occasion de rappeler que les feux avant et arrière sont obligatoires tout comme les catadioptres, mais aussi que le casque et le gilet rétroréfléchissant sont fortement recommandés ». À noter qu’en cas d’absence ou de dysfonctionnement des feux de position, l’amende forfaitaire est de 11 €, tandis que le non-port du gilet rétroréfléchissant, hors agglomération, est sanctionné de 35 €.

« Même en zone urbaine, avec la présence d’éclairage, il y a une augmentation des accidents à cette période. Tous les usagers doivent respecter le Code de la route » rappelle le sous-préfet, directeur de cabinet, Jean-Daniel Montet-Jourdran qui participe à la prévention. Selon l’Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR), le nombre d’accidents de la route augmente en cette période de près de 50 % sur la tranche horaire de 17 à 19 heures, tandis qu’elle augmente de 18 % entre 7 et 9 heures.

Depuis le début de l’année, 6 cyclistes sont décédés

« Il faut encourager les innovations technologiques comme les gants et les bracelets à lumière, continuer à étudier les débriefings post-accident pour observer les comportements des usagers et intervenir auprès des écoles et des entreprises » poursuit le sous-préfet qui souhaite aller plus loin dans la prévention.

Pour Antoine, cycliste, il est important de rappeler les équipements obligatoires, mais « le danger vient surtout des voitures ». « Il faut sensibiliser les cyclistes et les utilisateurs de trottinettes mais aussi les automobilistes » souligne t-on du côté de la Préfecture qui inscrit l’action de ce mardi dans une stratégie globale de prévention.

Depuis le début de l’année, 6 cyclistes ont été tués et plus de 200 blessés ont été comptabilisés dans la Métropole de Lyon selon les chiffres provisoires partagés par la préfecture.

Victor DIWISCH

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?