Caluire-et-Cuire Des trottinettes électriques en libre-service bientôt dans la commune

Photo Progrès/Isabelle DEVOOS
Photo Progrès/Isabelle DEVOOS

En première couronne de la métropole, Caluire-et-Cuire voit passer d’importants flux de circulation, qu’ils concernent ses habitants ou ceux des Monts d'Or, de l’Ain et du plateau Nord, limitrophes. Afin d’optimiser les conditions de circulation, et parallèlement à un plan vélo déjà bien défini, la commune mène une réflexion sur les autres modes de déplacement doux, et plus particulièrement les trottinettes électriques en libre-service.

Le “free-floating” de ces engins est désormais encadré par la Loi d’Orientation sur les Mobilités (LOM) : le déploiement d’une flotte sur le domaine public relève de l’autorité de la mairie, et est soumis à une redevance. Une autorisation est alors accordée sous forme d’une convention à un ou plusieurs opérateurs après un appel à manifestation d’intérêt.

Une expérimentation se déroulera dans la commune pour une durée de six mois reconductible une fois. Le tarif de la redevance d’occupation du domaine public s’établira entre 7,5 et 15 € par trottinette et par semestre ; à définir selon le nombre de trottinettes mis à disposition.

La commune de Rillieux-la-Pape engage elle aussi une phase de test.

Un système d’autopartage de véhicules électriques est également à l’étude.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?