Caluire-et-Cuire En 2022, les infractions seront verbalisées grâce à des caméras

Il va falloir réviser son code de la route et l’appliquer à la lettre : la vidéo-verbalisation sanctionnera potentiellement toutes les infractions à distance et en temps réel.  Photo Progrès /Sylvie SILVESTRE
Il va falloir réviser son code de la route et l’appliquer à la lettre : la vidéo-verbalisation sanctionnera potentiellement toutes les infractions à distance et en temps réel.  Photo Progrès /Sylvie SILVESTRE

Début 2022, avec l’aide financière de la Région, la commune renforcera son dispositif de sécurité avec l’ouverture d’un centre de supervision urbain dans les murs de l’hôtel de ville.

Jusqu’à présent, les images fournies par les 147 caméras de surveillance de la commune étaient visionnées a posteriori et seulement en cas de nécessité, dans le cadre d’une enquête ou d’une réquisition. À partir du 1er  janvier, elles seront exploitées dans le cadre d’une expérimentation de vidéo-verbalisation. Le but est de sanctionner les infractions perturbant la circulation ou présentant un danger, sans avoir à attendre que le hasard des patrouilles mette les forces de l’ordre en présence des mauvais comportements…

De nouveaux policiers municipaux devraient être recrutés

C’est donc à distance et en temps réel (uniquement « en live », sans rétroactivité) que les policiers municipaux ou les agents de surveillance de la voie publique (ASVP) pourront surveiller les voies de circulation, et verbaliser les automobilistes irrespectueux.

« Des embouteillages se créent régulièrement suite à des stationnements incorrects. Transports en commun, véhicules de secours ont du mal à se frayer un passage, et la circulation des poussettes, des enfants ou des fauteuils roulants est gênée, faisant courir des risques aux usagers. Sur le plan national, la vidéo-verbalisation est un succès. Un nombre croissant de communes y ont recours. Le Code de la route a d’ailleurs été modifié en ce sens fin 2016 », a souligné l’adjoint en charge des questions de sécurité.

L’objectif est en particulier d’améliorer la sécurité aux abords des écoles et des commerces. La phase de test se déroulera sur toute l’année 2022.

Dans le cadre de cette année de test, plusieurs dizaines de caméras pourraient s’ajouter à celles déjà présentes, et de nouveaux policiers municipaux devraient être recrutés pour couvrir un horaire de contrôle des vidéos le plus large possible.

De notre correspondante, Sylvie SILVESTRE

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?