Lyon 1er La Montée Saint-Sébastien en sens unique, c’est pour fin novembre

Les travaux d’aménagement en sens unique de la Montée Saint-Sébastien commenceront   la deuxième quinzaine de novembre.  Photo Progrès /Yves LE FLEM
Les travaux d’aménagement en sens unique de la Montée Saint-Sébastien commenceront la deuxième quinzaine de novembre.  Photo Progrès /Yves LE FLEM

La mairie d’arrondissement a réaffirmé lundi soir, lors d’une réunion publique en visioconférence, sa volonté de privilégier la sécurité et le confort des circulations piétonnes et modes doux sur la montée Saint-Sébastien. Une décision assumée qui n’a pas été du goût d’automobilistes contraints à de futurs détours pour accéder à leur domicile et qui l’ont fait savoir.

Point noir pour la sécurité et le confort des piétons en raison de l’étroitesse des trottoirs, du fort dénivelé et de l’important trafic automobile, la municipalité du 1er  arrondissement a décidé après des études de faisabilité réalisées par les services de la Métropole et plusieurs réunions publiques impliquant associations, habitants et conseils de quartier de passer la montée Saint-Sébastien, montée historique de la colline de la Croix-Rousse, en sens unique.

Le scénario retenu parmi les cinq hypothèses envisagées a été validé en juillet dernier. La solution choisie conserve les dessertes pour les riverains et les livraisons, par un accès montant via la rue Burdeau, et un accès descendant via la rue Leynaud. La circulation étant supprimée entre les rues Leynaud et Burdeau. Rien ne change en revanche pour le haut de la montée, les sens de circulation restant les mêmes dans le secteur des rues Imbert-Colomés et des Fantasques. Pour les piétons et les cyclistes, l’axe devient utilisable dans les deux sens. Une piste cyclable sera aménagée et séparée de la voie de circulation par des potelets élastomères.

Lundi soir, la mairie d’arrondissement a organisé une réunion publique en visioconférence pour rappeler les objectifs du passage en sens unique et présenter le calendrier prévisionnel des travaux à venir. « Ce nouvel aménagement vise avant tout à assurer la sécurité et le confort des circulations piétonnes montantes et descendantes » a souligné Jean-Christian Morin, adjoint du 1er  à la Ville apaisée.

Mécontentement de riverains automobilistes

Un changement qui a suscité inquiétude et mécontentement de la part de riverains automobilistes agacés des futurs détours qu’ils devront effectuer pour accéder à leur domicile. « Le projet de réaménagement a pour vocation de réduire la circulation automobile de transit. Il s’agit de faire plus de place aux piétons, et la place est aujourd’hui occupée par l’automobile. Il est normal que ceux qui utilisent une voiture s’inquiètent », a avancé l’adjoint. « Nous avons choisi le scénario qui offrait le plus d’équilibre entre le bénéfice de tous et les inconvénients pour certains » a poursuivi l’élu. Les travaux d’une durée d’une semaine à une semaine et demie selon les conditions météorologiques commenceront la deuxième quinzaine de novembre. Ils seront précédés d’une période d’informations et de la mise en place d’une signalisation adaptée.

En raison du grand nombre d’internautes présents lors de la réunion, une deuxième session sur le sujet sera organisée ce lundi 25 octobre.

De notre correspondant Yves LE FLEM

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?