Rhône Les archis de Soho Atlas in fine testent une flotte de vélos

Luis Reggiardo, architecte et associé chez Soho Atlas in fine, pose avec un vélo à assistance électrique mis à la disposition de ses employés.  Photo Progrès /Maxime JEGAT
Luis Reggiardo, architecte et associé chez Soho Atlas in fine, pose avec un vélo à assistance électrique mis à la disposition de ses employés.  Photo Progrès /Maxime JEGAT

Suppression des véhicules diesel de fonction, des grosses cylindrées, les associés de l’agence d’architecture Soho Atlas in fine se sont entendus.

Aussi, ils ont choisi d’opter pour des véhicules de fonction hybrides ou hybrides rechargeables pour les longs trajets et ont troqué, bien souvent, la voiture pour le vélo. « On est situé au 30, quai Perrache, nous sommes donc idéalement positionnés, le parking à vélo ne désemplit plus », souligne Luis Reggiardo, architecte associé de Soho Atlas in fine (10 millions d’euros de CA dont 75  % avec de la commande privée principalement du tertiaire, du logement, de la santé).

Cette agence d’architecture lyonnaise pluridisciplinaire (21 architectes associés) emploie plus de 80 personnes à Lyon et une vingtaine à Paris.

« Je pense que ce sont plus d’une vingtaine de personnes qui viennent à vélo, à cela s’ajoutent deux vélos de fonction dont un en libre-service que nous avons lancé en test. Pour nombre d’entre nous c’est moins stressant, on évite les bouchons, les problèmes de stationnement, c’est moins coûteux, plus respectueux de l’environnement et de surcroît, on fait de l’activité physique quotidiennement », avance Luis Reggiardo.

F.B.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?