Rhône Lyon : on a testé les premiers trolleybus 100 % électriques

Vue intérieure dans les nouveaux bus 100 % électriques lors de la mise en service sur la ligne C13 à Lyon.  Photo Progrès/Maxime JEGAT
Vue intérieure dans les nouveaux bus 100 % électriques lors de la mise en service sur la ligne C13 à Lyon.  Photo Progrès/Maxime JEGAT

Lundi 26 avril, le Sytral lançait le premier trolleybus nouvelle génération 100 % électrique mis en service sur la ligne C13, reliant le 8e arrondissement de Lyon (Grange Blanche) à Caluire (Montessuy). Plus silencieux, confortable et agréable, il a de nombreux atouts.

Un peu « mastoc » de l’extérieur, les trolleybus nouvelle génération 100 % électrique qui ont été mis en service, lundi 26 avril, sur la ligne C13 entre le 8e arrondissement de Lyon (Grange Blanche) et Caluire (Montessuy), ne manquent pas d’arguments pour séduire de nouveaux usagers.

« Faire face à l’urgence climatique »

Plus silencieux, confortables, ils offrent 30 % de capacité supplémentaire avec 155 personnes/33 places assises et un large emplacement pour une personne en fauteuil roulant. « C’est appréciable », confie Audrey Henocque, la première adjointe de la Ville de Lyon, devenue hémiplégique à l’âge de 15 ans à la suite d’un accident de voiture. Bruno Bernard, le président du Sytral, s’est félicité du déploiement de ce véhicule nouvelle génération :

« En remplaçant nos bus diesel par des véhicules électriques et au gaz naturel, nous répondons aux enjeux pour faire face à l’urgence climatique. D’ici 2026, ce sont près de 400 véhicules propres qui rejoindront le réseau de bus contribuant à renforcer sa performance tout en offrant toujours plus de capacité et de confort à l’ensemble des voyageurs ».

Des batteries qui se chargent en roulant et freinant

Comme les autres usagers présents dans le trolley, on a pu apprécier son silence de fonctionnement. La première impression concerne la luminosité à bord. « C’est clair », remarque Jean-Jacques, 78 ans, confortablement assis à l’arrière du véhicule. Contrairement au bus diesel, l’arrière se termine par une large vitre.

« Nous, on aime bien les prises USB pour recharger nos téléphones », précisent deux jeunes filles de 19 ans séduites par l’engin flambant neuf et rassurées par la vidéosurveillance à bord. Même du côté du poste de pilotage, le conducteur est enchanté par son nouveau « joujou » : ce trolley peut se passer de ligne électrifiée grâce à la technologie IMC (In Motion Charging) qui lui permet de rouler en toute autonomie sur ses batteries, chargées en roulant et freinant.

Ainsi après plusieurs années de coupures à l’Hôtel-de-Ville, il n’y a plus besoin de passer à un bus traditionnel pour prendre la direction de Part-Dieu, ce qui permet de gagner environ 10 minutes sur le parcours. « C’est un vrai plus pour cette ligne structurante », a précisé le maire de Caluire-et-Cuire, Philippe Cochet.

On a aussi aimé à bord les larges écrans d’information voyageurs qui affichent l’intégralité du tracé de la ligne. La prochaine ligne qui disposera des trolleybus nouvelle génération sera la ligne C11 en septembre (Villeurbanne-Laurent Bonnevay à Saxe-Gambetta Lyon 3).

Damien LEPETITGALAND

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?