Métropole de Lyon Les bus BlaBlaCar reprennent la route à partir du 31 mars

« Nous sommes convaincus que les Français sont impatients de voyager pour se retrouver », commente Nicolas Brusson, cofondateur de BlaBlaCar.  Photo Progrès /DR
« Nous sommes convaincus que les Français sont impatients de voyager pour se retrouver », commente Nicolas Brusson, cofondateur de BlaBlaCar. Photo Progrès /DR

Après une suspension du service début novembre, BlaBlaCar rouvre aujourd’hui les réservations de billets de bus pour des trajets à partir du 31 mars. Disponibles sur l’application, bus et covoiturage sont prêts à répondre à la reprise des voyages.

Les bus BlaBlaCar recirculeront sur les routes de France à partir du 31 mars. BlaBlaCar avait annoncé en novembre dernier que son réseau de bus était suspendu pour la période hivernale afin de pouvoir revenir au moment où la demande des voyageurs redeviendrait plus forte.

Un service souple et compétitif

Le réseau sera redéployé en commençant par les 100 destinations françaises les plus fréquentées dès le mois d’avril (+60 % par rapport à la reprise pour l’été 2020), puis en ajoutant des liaisons supplémentaires en fonction de la demande. Les réservations pour les trajets en bus sont disponibles dès aujourd’hui sur l’application BlaBlaCar, aux côtés des trajets en covoiturage.

L’entreprise mise sur la souplesse de son service et ses prix compétitifs. En bus, les passagers peuvent modifier leur réservation sans frais jusqu’à 30 minutes avant le départ. À titre d’exemples, ses prix attractifs sont proposés pour le week-end de Pâques avec un Lyon/Grenoble dès 4,99 € ou un Lyon/Nîmes dès 8,99 €.

 BlaBlaCar bus reprend du service   Photo Progrès /DR
BlaBlaCar bus reprend du service   Photo Progrès /DR

« Nous sommes convaincus que les Français sont impatients de voyager pour se retrouver. L’important rebond connu l’été dernier après le premier confinement et la croissance de 20 % de notre activité de covoiturage la semaine du 3 au 10 mars portent à croire que la reprise des déplacements en bus et en covoiturage sera d’autant plus forte dans les prochains mois » commente Nicolas Brusson, cofondateur de BlaBlaCar. Précédemment appelés BlaBlaBus, les bus sont désormais siglés BlaBlaCar.

Des mesures sanitaires strictes

En bus comme en covoiturage, les passagers et le conducteur doivent porter un masque et respecter les gestes barrières. Tous les bus seront équipés de gel hydroalcoolique et désinfectés quotidiennement. Le covoiturage quant à lui a été plébiscité par les passagers depuis le début de la crise car il minimise le nombre de personnes avec qui l’on est en contact tout au long du trajet.

Damien LEPETITGALAND

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?