Transport Voiture électrique à Lyon : le casse-tête pour recharger

Charger sa voiture cours Charlemagne coûte aujourd’hui à Gregory deux fois plus cher. Photo David TAPISSIER
Charger sa voiture cours Charlemagne coûte aujourd’hui à Gregory deux fois plus cher. Photo David TAPISSIER

Équipé en voiture électrique depuis un an, le Lyonnais Grégory Bremond dénonce l’offre médiocre pour le chargement rapide des véhicules dans les neuf arrondissements. Les bornes rapides cours Charlemagne ont vu leurs tarifs doubler depuis quelques jours et Bluely a rendu son tablier… Il a lancé une pétition pour dénoncer cette augmentation et a déjà recueilli 4 000 signatures.

« Passer à la voiture électrique était pour moi une évidence. Mais vu l’offre et l’évolution des tarifs sur Lyon, je suis en train de me demander si je ne vais pas revenir à un bon vieux diesel ».

À 40 ans, Grégory Bremond, steward dans une compagnie aérienne est de plus en plus désabusé. En quittant l’essence pour de l’hybride, puis pour une voiture électrique l’an passé, le Lyonnais était convaincu au départ, d’aller dans le bon sens. « J’ai besoin d’une voiture pour me déplacer et j’ai flashé l’an passé sur ce modèle, une Hyundai Kona. Un véhicule qui est en vente neuf à partir de 20 000 € sur des motorisations traditionnelles » explique-t-il. Le Lyonnais choisi l’option tout électrique qui coûte toutefois plus de 40 000 € avec une batterie de 60 kW qui lui assure jusqu’à 440 km d’autonomie. « C’est un investissement et un vrai confort de conduite. De plus, je pensais me rattraper sur la recharge pour faire des économies ».

Compliqué de charger rapidement un véhicule sur la voie publique à Lyon

Sauf que recharger aujourd’hui en ville un véhicule électrique, ce n’est pas si simple. Résident dans le 3e, il vient cours Charlemagne… où se trouve actuellement une des rares stations « rapides » dans la capitale des Gaules (voir encadré). « Et encore, je suis un privilégié, j’ai du temps… Sauf que Freshmile, l’opérateur de ces bornes de la CNR a changé ses tarifs au premier septembre. Jusqu’à la semaine dernière, un « plein » à 5 € les 45 minutes prenait entre 1 h 30 et deux heures pour environ 10 à 15 €. Là, ils ont changé leurs formules… et je paye désormais 1 € par cession + 45 centimes par kW, soit 28 €. C’est abusé ! »

 

 Freshmile, qui exploite les bornes de la CNR a changé ses formules et les prix s’envolent. Photo David TAPISSIER
Freshmile, qui exploite les bornes de la CNR a changé ses formules et les prix s’envolent. Photo David TAPISSIER

 

Pas de solution vraiment satisfaisante

Le Lyonnais est d’autant plus furieux que les solutions alternatives sont peu nombreuses. « Bluely n’existe plus depuis le 1er  septembre et nous ne savons rien du remplaçant. Il y a une autre borne rapide sur Lyon… mais elle est dans un parking payant ! Finalement, les seules offres de recharge « gratuite », c’est à Leroy Merlin ou chez mon garage Hyundai mais elles ne sont pas très rapides. Je suis en train de me renseigner pour l’installation d’un vrai chargeur auto dans mon parking, mais ça me reviendra à 2 800 €, installation comprise pour une recharge qui me coûterait environ 6 à 7 €. Du coup, l’électrique à Lyon, ça fait réfléchir. Avec l’arrivée des écologistes à Lyon, j’espère du mieux… » conclut-il.

Une augmentation soudaine qui avait déjà été pointée du doigt chez Bluely… un utilisateur ayant vu sa facture passer de 5 à 42 € en une nuit. Mais ce service d’autopartage, peu rentable, a en effet cessé de fonctionner depuis quelques jours. Du coup, le Lyonnais a lancé une pétition pour dénoncer l’augmentation des tarifs de la borne de charge cours Charlemagne … et ils sont près de 4 000 a l’avoir signée. « Il y a clairement un besoin à Lyon… » conclut-il en voyant les chiffres. « Reste à savoir quand est-ce que ce sera plus en compte… ».

D. T.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?