Transports Garer son Vélo’v hors station : le projet au point mort

Le projet de JCDecaux visant à permettre de garer son Vélo’v hors station, si ces dernières sont pleines, doit encore être approuvé par les nouveaux élus de la Métropole. Photo Progrès /Frédéric CHAMBERT
Le projet de JCDecaux visant à permettre de garer son Vélo’v hors station, si ces dernières sont pleines, doit encore être approuvé par les nouveaux élus de la Métropole. Photo Progrès /Frédéric CHAMBERT

Le service overflow, qui devait permettre de garer son Vélo’v hors station, était attendu pour le début d’année. Il n’est toujours pas proposé. En cause ? Le Covid-19 et des projets jugés prioritaires chez JCDecaux, gestionnaire du réseau Vélo’v.

Retour à la case départ. Alors qu’un essai était prévu début 2020 , le service overflow (« surplus » en anglais) imaginé par JCDecaux est au point mort. « Une expérimentation était prévue l’hiver dernier mais on a donné la priorité au déploiement d’autres projets, puis le Covid est arrivé », explique Laurent Vaudoyer, nouveau directeur régional de JCDecaux. Le projet doit à nouveau passer devant la Métropole.

« Maintenant, on va présenter cette expérimentation aux nouveaux élus, voir avec eux les meilleures solutions… Il faut aussi qu’on fasse attention à ce que cela respecte bien le partage de l’espace public. »

L’overflow est un service qui doit permettre de garer son Vélo’v hors stations quand celles-ci seront pleines et dans un périmètre défini. « Sur quelques stations bien identifiées », précise Laurent Vaudoyer.

La moitié des Vélo’v sont à assistance électrique

Concernant les Vélo’v électriques - les e-Vélo’v -, lancés fin février , 2 500 engins ont été déployés sur l’ensemble du parc. « Sur 5 000 Vélo’v, la moitié est maintenant hybride », se réjouit le directeur de JCDecaux.

« On n’a pas encore eu énormément de retours d’utilisateurs puisque, encore une fois, le confinement est arrivé très vite », regrette-t-il néanmoins.

Laurent Vaudoyer note une baisse d’intérêt pour le nouveau service : « Les usagers sont revenus vers le Vélo’v depuis la fin du confinement mais on a constaté un coup de frein du nombre d’utilisateurs du service e-Vélo’v. »

Pour tenter d’y remédier et remettre le vélo électrique sur le devant de la scène, JCDecaux a lancé, le 1er  septembre, une opération promotionnelle sur les batteries amovibles : « Deux mois d’abonnement à la batterie sont offerts, dans la limite des 2 500 premiers inscrits », explique le directeur régional de JCDecaux. Et de préciser : « Le but est que les utilisateurs puissent tester ce service, faire découvrir le e-Vélo’v à un maximum de personnes. »

80 nouvelles stations en deux ans

Le plan de déploiement de stations supplémentaires, lancé dans le cadre du contrat conclu en septembre 2017 entre la Métropole et JCDecaux, a abouti. « On a développé près de 80 nouvelles stations sur les deux dernières années, pour un total de 428 stations actuellement, annonce Laurent Vaudoyer. Ceci pour desservir de nouvelles communes et densifier dans le centre de Lyon. » En plus de Lyon et Villeurbanne, 21 autres communes de la Métropole sont désormais desservies.

G. B.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?