Transport Flixbus explose les compteurs à Lyon

Avant même le début de l’été, Flixbus a enregistré une hausse de 60 % de son offre  en Auvergne-Rhône-Alpes.  Photo archives Pierre Augros / Le Progrès
Avant même le début de l’été, Flixbus a enregistré une hausse de 60 % de son offre en Auvergne-Rhône-Alpes. Photo archives Pierre Augros / Le Progrès

La compagnie d’autocars vient de réaliser sa meilleure saison estivale depuis son lancement en 2015. Lyon a été désignée comme « la deuxième ville préférée des voyageurs » en France.

« Nous enregistrons une hausse de 60 % du nombre de passagers transportés à Lyon par rapport à l’été 2018 », se félicite l’autocariste, qui place la capitale des Gaules en deuxième position de son classement national.

Grenoble, Paris et Clermont-Ferrand : les destinations préférées des Lyonnais

Autre tendance lourde : cet été, les Lyonnais ont préféré des départs en France. Trois villes sortent du lot : Grenoble arrive en tête avec une augmentation de 90 % des passagers. Seconde place pour Paris (+80 % de voyageurs), devant Clermont-Ferrand (+45 % de réservations).

En Europe, Genève est la destination la plus prisée avec 30 % de Lyonnais supplémentaires cet été. Les axes Lyon-Milan (+50 %), Lyon-Turin (+40 %), Lyon-Barcelone (+20 %) ou encore Lyon-Lausanne (+20 %) ont également eu du succès.

Un nombre de passagers en hausse, à relativiser avec l’augmentation de la fréquence pour les mois de juillet et d’août : +40 %, en moyenne, sur l’ensemble du réseau.

30 points d’arrêt en Auvergne-Rhône-Alpes

Depuis la libéralisation du transport de voyageurs par autocar en France, les “cars Macron” ne désemplissent pas. Avant même le début de l’été, Flixbus enregistrait une hausse de 60 % de son offre en Auvergne-Rhône-Alpes, où 30 points d’arrêt sont implantés.

Motus et bouche cousue, en revanche, sur le nombre précis de passagers ayant emprunté les lignes Flixbus à Lyon. « Nous n’avons pas de chiffres en valeur absolue », affirme Yvan Lefranc-Morin, directeur général de la compagnie, qui explique dans un sourire que « nous ne voulons pas donner trop de billes à nos concurrents ».

Car désormais, seuls Flixbus et Blablabus se disputent le marché du car longue distance en France, et Lyon s’impose comme un hub principal. « Que le meilleur gagne », s’amuse Yvan Lefranc-Morin.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?