MODES DOUX Ils pédalent au secours des cyclistes en galère

Benoît Authier, “fixer” et référent lyonnais de Cyclofix, vient à la rescousse des cyclistes avec son vélo cargo. Il est ici au côté du cofondateur de la société, Alexis Zerbib.  Photo Stéphanie FERRAND
Benoît Authier, “fixer” et référent lyonnais de Cyclofix, vient à la rescousse des cyclistes avec son vélo cargo. Il est ici au côté du cofondateur de la société, Alexis Zerbib.  Photo Stéphanie FERRAND

Depuis tout juste un an, les “fixers” (réparateurs) de Cyclofix viennent à la rescousse des cyclistes lyonnais en difficulté, où qu’ils se trouvent et en quelques heures. Ils peuvent mettre à leur actif, déjà, plusieurs milliers de vélos réparés.

Fin 2015, alors qu’il arpentait les rues de la capitale belge à bicyclette, le jeune entrepreneur Alexis Zerbib a eu l’ingénieuse idée de développer un service ultra simple de réparation de vélo à la demande afin de permettre aux cyclistes, habitués ou occasionnels, de se faire dépanner sur place dans la journée quand un souci technique se présente ou de prendre soin de leur monture sans bouger de leur canapé ou de leur bureau.

Il explique : « Je suis moi-même cycliste et j’avais identifié trois freins à l’utilisation du vélo dans les métropoles : l’insécurité, les risques de vol et les réparations. Difficile d’agir sur les deux premiers points, mais comme je suis titulaire d’un Bac de mécanique et que l’on est à l’heure des services à la demande, je me suis dit que ce serait super de développer un service de dépannage rapide et accessible pour les cyclistes. Après avoir contacté des réparateurs indépendants qui avaient des difficultés à vivre de leur activité, j’ai décidé de lancer Cyclofix. J’ai démarré l’activité tout seul à Paris pendant quelques mois avec un vélo cargo et au fil du temps, la société s’est développée ».

Changement de frein, crevaison qui tombe mal, révision complète… Trois ans plus tard, le service fonctionne avec l’aide de 125 réparateurs et est présent dans six grandes villes : Paris et ses environs, Lille, Strasbourg, Bordeaux, Grenoble et Lyon, où la start-up s’est installée il y a tout juste un an. Et ça marche tellement que Cyclofix ambitionne de continuer son développement en France et compte également s’implanter dans des capitales européennes en 2019.

« C’est où vous voulez, quand vous voulez »

Dans la capitale des Gaules, 5e grande ville la plus cyclable de France (d’après une étude annuelle réalisée par la Fédération française des usagers de la bicyclette), Benoît Authier, “fixer” (réparateur) et référent lyonnais de Cyclofix, vient, avec une dizaine de collègues, à la rescousse des cyclistes avec son vélo cargo. A la maison, au bureau, ou dans la rue. Son mot d’ordre : « C’est où vous voulez, quand vous voulez. » En un an, il peut mettre à son actif, plusieurs milliers de vélos réparés. Sans surprise, le changement et le réglage d’une paire de patin et le changement des chambres à air sont les réparations les plus fréquentes effectuées.

Par ailleurs, pour faciliter la vie des cyclistes du quartier de la Croix-Rousse, Cyclofix intervient également sur les vélos à assistance électrique. Enfin, pour tous les petits tracas du quotidien (freins qui grincent, pneus légèrement dégonflés, guidon ou selle mal réglés…), Cyclofix met toutes les semaines ses experts à disposition des cyclistes amateurs ou chevronnés dans les rues de Lyon, pour des ateliers de free-gonflage et des check-up visuels. La start-up ne veut pas s’arrêter là. Bien au contraire. « Nous rencontrons actuellement des acteurs locaux et des associations de cyclistes dans la Métropole afin de nous développer au mieux dans l’écosystème lyonnais. »

Réparations dans la journée

Quel que soit le type de vélo concerné (de ville, course, VTT, hollandais ou même VAE), l’un des quatre “fixers” (nom donné aux réparateurs de Cyclofix) de la Métropole se déplace et se rend à la date et l’horaire préalablement sélectionné par le client sur le site ou l’application pour réaliser les travaux dont le cycle a besoin. La plupart du temps, les réparations sont effectuées dans la journée.

Tarifs

Le forfait comprend le déplacement du “fixer”, les pièces et la main-d’œuvre. Comptez 15 € pour repartir après une crevaison, 17 € pour un réglage des freins et 35 € pour une révision complète.

Disponible 7 jours sur 7, de 9 heures à 20 heures. https://www.cyclofix.com

De notre correspondante, Stéphanie FERRAND

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?