Lyon | Initiative Des anonymes sèment des messages de bonheur à la Croix-Rousse

Les membres de l’association “Sème ta joie” déposent messages bienveillants et petits cadeaux dans les rues et recoins de la Croix-Rousse, espérant convaincre d’autres “semeurs”.  Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
Les membres de l’association “Sème ta joie” déposent messages bienveillants et petits cadeaux dans les rues et recoins de la Croix-Rousse, espérant convaincre d’autres “semeurs”.  Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK
Les membres de l’association “Sème ta joie” déposent messages bienveillants et petits cadeaux dans les rues et recoins de la Croix-Rousse, espérant convaincre d’autres “semeurs”.  Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK Photo Progrès /Clémence OUTTERYCK

Depuis quelques semaines, les membres d’une association lyonnaise dispersent des messages de joie et de bienveillance dans les rues de la Croix-Rousse. Une initiative qui fait déjà des émules dans les autres quartiers de Lyon, à Grenoble et à Bruxelles.

Mercredi, jour des enfants, jour de joie par excellence. Date choisie par la toute nouvelle association “Sème ta joie” pour une première rencontre dans un parc de la Croix-Rousse. Objectif du rendez-vous, accueillir de nouveaux adeptes voire des passants curieux, et bricoler ensemble quelques messages bienveillants. Ils seront ensuite accrochés dans les arbres, sur les statues, des vélos et autres recoins du quartier. « Tu es une personne géniale, j’aimerais te connaître » peut-on lire. Ou encore « Je te souhaite une vie pleine d’envie », « Tu mérites les mots d’amour : je t’aime ».

« Personne n’est anti joie ! »

« Dites-nous que l’on n’a pas la lumière à tous les étages, ça nous fait plaisir », lance d’un œil malicieux Agnès, cofondatrice de l’association qu’elle revendique laïque et apolitique. « Aujourd’hui tout le monde a une étiquette. Pro ou anti vaccin, anti masque… Nous voulons regrouper tout le monde, or personne n’est anti joie. »

Son anonymat et celui de la dizaine de participants, elle y tient. « C’est encore plus gratuit quand c’est anonyme. » Alors ils se cachent. En jetant un petit mot doux près d’un couple d’amoureux ou en dissimulant des paquets dans des vitrines de magasins. « On surveille les vendeurs comme si on allait voler quelque chose, alors qu’on leur met un cadeau en douce », s’amuse Agnès. Les cadeaux, ce sont des zestes de magie, une feuille de gui, un bouton monté en sautoir, de la douceur gratuite en sachet kraft.

«Qu’est-ce que je vais pouvoir offrir au monde aujourd’hui ?»

Cette idée de « donner un peu de sens, de sourire et de joie aux gens » a germé à deux avec Pascal, à la fin du dernier confinement. Un projet qui a mûri avant d’aboutir à des statuts officiels en octobre et un succès presque immédiat sur les réseaux. « Nous avons été surpris par les retours et l’engouement que ça a pris », sourit Pascal. « Comme si cela répondait aux attentes intérieures, surtout en ce moment, reprend Agnès. La situation actuelle crée beaucoup de séparations, des familles explosent et se déchirent. Ce n’est pas bon pour notre moral, ni pour notre immunité. »

Essaimer dans tout Lyon…

Les doux rêveurs espèrent que leur concept essaimera bien au-delà de la Croix-Rousse, voire de Lyon. Déjà, certains messages se retrouvent dans le métro. Au fil des connaissances, l’initiative est même reprise à Grenoble et Bruxelles. Ils ne comptent pas non plus se limiter aux petits mots, tout est à construire au gré de l’imagination de membres dont le nombre ne cesse de croître. « On ne sait pas ce que ça va donner, c’est la force du collectif qui fera prendre une autre dimension », glisse Pascal, qui imagine des déclamations dans la rue ou des séances de méditation publique.

Ces actions positives trouvent un sens pour les membres de l’association. « On se lève le matin en se disant : “qu’est-ce que je vais pouvoir offrir au monde aujourd’hui ?” explique Agnès. À nous d’être acteurs du monde que l’on souhaite. Si l’on veut plus de joie, à nous de l’initier. » La prochaine action collective est prévue le 20 décembre. Nul doute que la joyeuse folie sera encore au rendez-vous.

Renseignements et modèles de messages à télécharger sur Internet : www.semetajoie.com

Clémence OUTTERYCK

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?