Economie Original et indispensable, le masque/tour de cou de Boldoduc

Jean-Charles Potelle, président, et Grégory Poisay, directeur général de Boldoduc, installé à Dardilly. Photo Richard MOUILLAUD
Jean-Charles Potelle, président, et Grégory Poisay, directeur général de Boldoduc, installé à Dardilly. Photo Richard MOUILLAUD

Jean-Charles Potelle et Grégory Poisay, respectivement président et directeur général de Boldoduc, sont mordus de ski. Or, en cette période de crise, le port du masque sera obligatoire sur les pistes ou dans les files d’attente de remontées mécaniques. Un élément qui s’ajoute au casque, au masque de vue, à l’écharpe ou au tour de cou, bref, « ça risquait d’être galère », selon le point de vue de Jean-Charles Potelle. Et loin de lui l’idée de se lamenter : place au cogito.

Après avoir confectionné 12 millions de masques entre mars et juillet derniers, l’idée a germé d’allonger un peu ce morceau de tissu pour le transformer en tour de cou… tout en gardant sa protection sur la bouche et le nez contre le virus. Voilà comment le « 2 en 1 masque et tour de cou » est né. Tissé, découpé, assemblé et cousu à Dardilly, il sera un cadeau original et utile, made in France, sous le sapin.

Il s’adapte à tous les skieurs.

Les pratiquants occasionnels trouveront un produit facile à enfiler et agréable à porter tout en procurant des qualités thermiques, tandis que les accros pourront s’adonner à leur passion pendant 8 heures d’affilée, s’ils le souhaitent.

Adopté par les stations

C’est la botte secrète du 2 en 1. Il est réversible. Les propriétés de filtration du tissu, homologué par la DGA (direction générale de l’armement) dans le cadre de la crise sanitaire, sont optimales pendant quatre heures. Le temps de retourner le tube, et le skieur peut de nouveau dévaler les pentes… Une couture sur le nez lui confère confort et esthétique. Une cinquantaine de modèles sont disponibles sur le site shop.boldo-r.fr , au prix public de 22,90 euros, en-dessous de dix pièces commandées.

Le masque-tour de cou peut être lavé jusqu’à 50 fois et a déjà été adopté par plusieurs stations alpines, parmi lesquelles Val Thorens ou Les Ménuires. Sur l’un des modèles commandé, est imprimé le plan des pistes…

« Les premiers testeurs ont été les moniteurs de l’Ecole de ski français, complète le dirigeant. Masque ou tour de cou, ils l’ont adopté et la Fédération française de ski leur a emboîté le pas ». Résultat : une commande de plus de 60 000 pièces pour seulement deux clients institutionnels.

Il ne reste plus qu’à tirer le fil de cette invention pour développer d’autres applications à ce tube protecteur, chaud et respirant à la fois.

Il est vrai que la société Boldoduc, créée en 1952, a une solide expérience dans la confection de vêtements techniques pour le sport (cyclisme ou sports de montagne). C’est le seul fabricant de vêtements spéciaux, avec renforts, pour la pratique du tir à l’arc.

shop.boldo-r.fr

M. M.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?