Sports « 2020 a été une année noire mais nous conservons le lien avec les clubs »

Abdel Hachache, président de l’OSL (Office des Sports de Lyon) depuis 2016 montre le nouveau guide des sports de Lyon 2020-2021 édité à 25 000 exemplaires.  Photo Progrès /Nadine MICHOLIN
Abdel Hachache, président de l’OSL (Office des Sports de Lyon) depuis 2016 montre le nouveau guide des sports de Lyon 2020-2021 édité à 25 000 exemplaires.  Photo Progrès /Nadine MICHOLIN

Le Covid a mis un coup d’arrêt aux événements prévus par l’Office des sports de Lyon. Toutefois, l’OSL a publié son nouveau guide, réinventé son site internet et gardé le lien avec ses clubs sportifs adhérents. Rencontre avec Abdel Hachache, président de l’OSL.

Vous êtes président depuis 2016, quelles sont les missions principales de l’O SL ?

«Nous travaillons sur trois axes. La promotion du sport avec des événements festifs, l’accompagnement des clubs au quotidien dans tous les domaines (mutualisation des ressources, formations). On met du matériel à disposition de nos adhérents (sono, barnums, machine à floquer…). Notre partenaire le Crédit Mutuel nous fournit trois fois par an, un intervenant spécialiste dans un domaine tel que le bénévolat, le sponsoring ou autre et nous permet d’accéder à sa plateforme de connaissance Associathèque. Enfin dernier axe, celui de la concertation. On donne la parole aux différents acteurs du sport lyonnais.»

L’année 2020 a été marquée par la crise sanitaire, vous avez dû tourner au ralenti  ?

N»ous n’avons pas pu organiser l’Open Sport Lyon, nos actions à Gerland et les Assises du sport dont le thème qui tournait autour du bénévolat et du milieu associatif en décembre 2019 avait réuni 150 personnes. En revanche, on a réinventé notre site internet de l’OSL et des associations (oslyon.com). Ce site collaboratif, leur permet de diffuser leurs calendriers, leurs résultats. Il recense les informations rattachées à la vie sportive lyonnaise : associations, clubs pros, événements, équipements ouverts aux publics, actualité des clubs pros lyonnais, etc. Il publie aussi les solutions pour se maintenir en forme sans pour autant s’inscrire dans un club. On continue à pratiquer des visioconférences et des permanences téléphoniques pour garder le contact.»

30 % d’adhésions en moins dans les clubs

Et vous avez réédité votre guide annuel ?

«Ce guide 2020-2021 sorti début juillet à 25 000 exemplaires aide à tout savoir sur le sport à Lyon. Il recense 285 clubs adhérents pour un total de 500 clubs à Lyon. Nous publions leur adresse, contact et nom de chaque président, un classement par arrondissement et un classement par sport. «

Quelles sont les remontées de clubs et associations sportifs  ?

«Il y a 30 % d’adhésions en moins dans les clubs. C’est compliqué pour ceux qui emploient des salariés et qui n’ont pas su utiliser correctement les dispositifs mis en place par le gouvernement. Certains n’ont pas songé à se mettre en chômage partiel. Heureusement, Ophélie, notre salariée publie une newsletter par semaine où elle effectue de la veille et un récapitulatif des mesures. Pour notre part, le budget de l’OSL se maintient. On ne dépense rien durant cette période.»

Quels sont vos liens avec la nouvelle majorité municipale  ?

«Nous travaillons avec la direction des sports de la Ville de Lyon et l’adjointe aux sports, Julie Nublat-Faure. On fait un point tous les trois une fois par mois. Je les sens hypermotivés. Ils s’impliquent. Lors des réunions avec les différents adjoints aux sports des arrondissements, le maire d’arrondissement vient aussi. La Ville de Lyon a versé les subventions aux clubs. En juin 2021, elle fera un bilan sur les difficultés financières de ceux qui utilisent des locaux municipaux et a prévu d’aider au cas par cas.»

Les élections ont été repoussées, allez-vous vous représenter à la tête de l’OSL  ?

«L’assemblée générale de novembre a été reportée. Elle ne peut se tenir qu’après les AG des OFFISA. Les 3e, 5e, 6e et 9e ont tenu leur AG en décembre, les 1e, 4e , 7e et 8e en janvier 2021. Une réflexion est à l’étude sur l’opportunité de créer un OFFISA commun entre le 1er et le 4e, arrondissements qui partagent les mêmes locaux sportifs. Je suis candidat à la présidence et je vais me représenter sur le collège des sports de combat.»

Propos recueillis par Nadine MICHOLIN

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?