Rhône Coronavirus : le Lyon urban trail 2020 annulé

Après le report du LUT du 29 mars au 1er novembre, le Lyon urban trail et sa version nocturne devaient avoir lieu le même week-end et réunir 10000 participants sur deux jours.  Photo d'archives Joël PHILIPPON
Après le report du LUT du 29 mars au 1er novembre, le Lyon urban trail et sa version nocturne devaient avoir lieu le même week-end et réunir 10000 participants sur deux jours. Photo d'archives Joël PHILIPPON
Le départ du LUT 2019 dans le quartier Saint-Jean. Photo d'archives Joël PHILIPPON
Le départ du LUT 2019 dans le quartier Saint-Jean. Photo d'archives Joël PHILIPPON
Après le report du LUT du 29 mars au 1er novembre, le Lyon urban trail et sa version nocturne devaient avoir lieu le même week-end et réunir 10000 participants sur deux jours.  Photo d'archives Joël PHILIPPON Le départ du LUT 2019 dans le quartier Saint-Jean. Photo d'archives Joël PHILIPPON

Programmés les 31 octobre et 1er novembre, le LUT by night et le Lyon urban trail ont été rayés du calendrier en raison de l’interdiction des rassemblements de plus de 1000 personnes dans le département.

A l’issue d’une ultime réunion ce mardi matin, les organisateurs du Lyon urban trail –la société Extra Sports et le club du Lyon ultra run- ont finalement jeté l’éponge.

Le LUT by night (31 octobre) et le Lyon urban trail (1er novembre) ont été annulés en raison de la crise sanitaire du coronavirus et de la décision de la préfecture du Rhône de limiter les grands rassemblements à 1 000 personnes maximum (au lieu de 5 000 jusque-là).

5 000 coureurs étaient attendus le samedi soir puis à nouveau 5 000 le dimanche matin autour de la place Saint-Jean pour la version nocturne et la version diurne du trail urbain lyonnais exceptionnellement réunies cette année après le report du Lyon urban trail classique, déjà repoussé du 29 mars au 1er novembre.

«La jauge à 1 000 et le manque de visibilité sur la date de fin de ce cette décision nous oblige à annuler, déplore le patron d’Extra Sports Michel Sorine. A priori, la mesure est partie pour durer un mois au moins alors que nous sommes à 40 jours de l’événement.»

 

Plus de 7 000 traileurs étaient déjà engagés. Les modalités de remboursement et/ou de report sont à l’étude.

La SaintéLyon en suspens

C’est un nouveau coup dur pour les coureurs à pied du Rhône. Depuis le 14 mars, 65 épreuves de course à pied ont été annulées dans le département, dont des mastodontes tels que Run in Lyon ou le Marathon du Beaujolais.

Egalement organisée par Extra Sport, la SaintéLyon (5-6 décembre) reste pour l’heure au calendrier.

Mais après cette nouvelle annulation, la « doyenne » des épreuves nature françaises (17 000 coureurs en 2019 et déjà plus de 8 000 engagés pour l’édition 2020) est elle-aussi en suspens. «Nous continuons de nous battre pour ne pas annuler», promet l'organisateur.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?