Culture La BD lyonnaise qui rend ludique et facile le zéro déchet

La bédéiste KarinKa a écrit le scénario de la BD écolo « Green Team ».  Photo Progrès /DR
La bédéiste KarinKa a écrit le scénario de la BD écolo « Green Team ».  Photo Progrès /DR

La bande dessinée Green Team, qui décrit avec humour la démarche écologique du « zéro déchet », sort le 19 août. Elle est le fruit d’un an de travail des bédéistes KarinKa et Domas.

À l’origine de Green Team , KarinKa, de son vrai nom Karine Kiseljak, née à Lyon dans les années 1970. Elle a quitté le monde du bâtiment pour devenir bédéiste il y a quinze ans. « La passion a pris le pas sur la raison », se souvient-elle en souriant. Dessinatrice et autrice, elle se consacre aujourd’hui à l’écriture des scénarios de ses BD. « Écrire pour d’autres dessinateurs me permet de voyager, de découvrir de nouveaux univers », explique-t-elle.

Pour sa BD écolo, elle s’est tournée vers Domas, alias Dominique Malinas, Marseillais de 47 ans, créateur de bandes dessinées et de romans graphiques depuis 20 ans. Il raconte : « Je cherchais justement à me lancer dans un nouveau projet, et j’avais très envie de travailler avec une scénariste femme, pour rompre avec l’univers très masculin de la BD. »

L’humour au service des idées

Du mélange de leurs deux styles sont nés Justine et Anto, les deux enfants dont on suit les aventures. Ils sont naïfs, pleins de bonne volonté et surtout très drôles. « L’humour est un bon moyen de faire passer des idées sans plomber les lecteurs. Si on n’a accès qu’à des informations négatives sur l’état de notre planète, on pense que c’est foutu, alors qu’au contraire, on peut agir ! », s’exclame KarinKa, elle-même engagée pour l’écologie. « J’ai toujours eu conscience de la finitude de la Terre. Je dis souvent qu’à force de s’étaler, on va finir par se cogner ! Cela fait plusieurs années que j’essaie de réduire mes déchets, de ne pas utiliser de produits chimiques… Et ce n’est pas toujours facile. J’ai trouvé l’inspiration dans mes propres difficultés. »

C’est d’ailleurs ce qui a tout de suite séduit Domas, qui a avoué s’être reconnu dans chacun des personnages, enfants comme adultes. « Karine adopte un point de vue original, un ton assez acide, mais pas du tout moralisateur. Travailler avec elle a été une très jolie leçon pour moi. J’ai découvert une autre forme d’humour, moins efficace, mais plus tendre. » Le dessinateur, qui a su « donner une âme aux personnages » selon KarinKa, s’est inspiré de sa fille et son neveu. « J’avais envie que la BD soit tout public. Un peu comme Boule et Bill , par exemple. Je voulais que mes filles puissent la lire, mais que les adultes y trouvent aussi leur compte », explique Domas.

« Ma génération a créé la société des écrans et des fast-foods »

Rendre fun l’écologie n’était pas forcément évident, raconte KarinKa : « J’ai encore des amis qui me demandent comment je fais sans sopalin ! Eh bien j’utilise des torchons, comme avant, et ça fonctionne très bien ! On a souvent l’impression que choisir la décroissance, c’est se punir. Mais ce n’est pas le cas ! » Et Domas d’ajouter : « Mes filles sont beaucoup plus sensibles à l’écologie que moi au même âge. Et c’est normal : elles réparent les dégâts de ma génération , qui a créé la société des écrans et des fast-foods. »

Alors les deux quadras comptent bien donner la parole à l’espoir de la planète : les enfants. D’ailleurs le tome 2, sur le plastique cette fois-ci, est en cours.

Green Team, tome 1 : Objectif zéro déchet , KarinKa et Domas, aux éditions Kennes. Sortie le 19 août 2020.

Marion MAYER

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?