Théâtre A Lyon, la Comédie Odéon lance un appel à la solidarité

Toutes les salles de spectacles, petites ou grandes, subventionnées ou non, sont en difficulté. Mais la Comédie Odéon est dans une situation critique, seule solution : s’en remettre à la générosité de son public.

Avant le confinement lié au Covid-19, Julien Poncet, aux manettes de la Comédie Odéon, pouvait s’estimer heureux. Le théâtre, qu’il a repris, avait trouvé une forme d’équilibre financier, et l’adhésion d’un public nombreux. Les grosses productions comme « Le porteur d’Histoire » d’Alexis Michalik, spectacle multi-molièrisé, véritable carton à l’Odéon, permettant de financer des créations maison. De surcroît, il avait obtenu un loyer revu à la baisse pour les locaux. Malheureusement, la salle ne touchant «  pas un kopeck de subvention », ce relatif équilibre n’est possible que si elle tourne à plein, proposant même deux spectacles par soirée.

Julien Poncet, directeur de la Comédie Odéon à Lyon. Photo Progrès /Paul Bourdrel
Julien Poncet, directeur de la Comédie Odéon à Lyon. Photo Progrès /Paul Bourdrel

Une vraie « cata »

C’est donc une vraie «  cata » que la crise actuelle. Qui pèse sur l’avenir de ce théâtre sympathique, chaleureux, doté d’une programmation privilégiant la bonne humeur, sans rien céder sur la qualité artistique. Baisser les bras n’est pas le genre de la maison. Julien Poncet et son équipe ont préféré chercher des solutions. Il y a celles, utilisées par tous les théâtres de l’agglomération : le moins d’annulations possible en privilégiant les reports des spectacles prévus lors du confinement à des dates ultérieures. Et bien sûr, pour l’équipe, chômage technique, congés, télétravail…

L’Odéon propose aussi, sur sa page Facebook et sur le site du théâtre, un choix de vidéos humoristiques, des interviews d’artistes programmés (Patrick Timsit, Philipe Caubère, Alexis Michalik…) et de nombreux petits films destinés à maintenir le lien avec leur public.

Enfin, pour tenter de faire rentrer un peu de trésorerie, l’Odéon a mis en prévente de nombreux spectacles prévus pour la fin de la saison, ou même la saison prochaine.

Nicolas BLONDEAU

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?