URBANISME En sursis depuis 2017, la piscine de Gerland ouvrira un dernier été en 2020

La piscine de Gerland, située 353 avenue Jean-Jaurès sur le périmètre de GL Events (Lou) qui possède un bail emphytéotique de 60 ans, devait fermer définitivement ses portes en août 2019.  Photo Progrès
La piscine de Gerland, située 353 avenue Jean-Jaurès sur le périmètre de GL Events (Lou) qui possède un bail emphytéotique de 60 ans, devait fermer définitivement ses portes en août 2019.  Photo Progrès

Alors que GL Events (LOU) finalise le dépôt de permis de la future piscine de Gerland, Yann Cucherat, adjoint aux sports de Lyon a négocié un quatrième été d’ouverture pour le bassin du 7e arrondissement.

Les choses avancent pas à pas dans une ville qui manque cruellement de deux bassins nautiques. En attendant, la construction d’un nouveau complexe nautique à Gerland réalisée par GL Events et dont le permis vient d'être déposé, l’adjoint aux sports de Lyon Yann Cucherat se félicite d’avoir trouvé un terrain d’entente.

« J’ai rencontré Olivier Ginon (Pdg de GL Events) fin septembre alors qu’il étudiait encore deux scénarios avant de déposer son permis de construire  » mentionne Yann Cucherat. J’ai fait la connaissance de son équipe d’architectes sous la houlette d’Albert Constantin (ABF) qui planche sur un projet de grande qualité. Le bassin sera plus grand avec sur le côté des lignes couvertes. Il va permettre d’accueillir un public plus large et des écoles tout au long de l’année » se félicite l'adjoint aux sports.

Il poursuit : « En quelques mois, GL Events a rénové le stade de Gerland. Je ne doute pas de sa capacité à construire la future piscine rapidement mais entre le dépôt de permis, sa validation et le lancement des travaux, cela peut prendre du temps. Aussi, dans l’intérêt de notre service public et des Lyonnais, j’ai préféré lui demander d’attendre la fin de l’été 2020 pour entamer les travaux. L’objectif étant d’ouvrir le futur bassin à l’été 2021. »

Un nouvel équipement nautique à l'étude

La piscine historique de Gerland qui se situe dans le périmètre loué par Olivier Ginon rouvrira donc en 2020 alors que ce devait être la dernière saison cet été. Menacée de fermeture en 2016, son fonctionnement a été prolongé il y a trois ans, moyennant 150 000 € de travaux injectés par la Ville de Lyon. Les 15 et 16 juillet, des problèmes électriques ont conduit à sa fermeture provisoire. Aussi, l’élu concède que le bassin devra encore faire l’objet de quelques milliers d’euros de travaux, six à huit semaines avant son ultime ouverture au public en 2020 mais qu’il n’y aura pas de gros investissement. 

«  Indépendamment, je porte le projet d’un équipement nautique supplémentaire. C’est une nécessité. Ce n’est pas simple de convaincre des partenaires privés à propos d’un équipement dont le coût d’investissement s’évalue entre 20 à 25 millions d’euros et le coût de fonctionnement est à perte. Je travaille beaucoup avec la direction générale des services. J’ai des idées qui me semblent pertinentes et des pistes cohérentes avec des constructions d’écoles ou de gymnases. Elles vont dans le sens de l’intérêt du territoire » évoque Yann Cucherat qui ne veut pas lever le voile.

L’élu a déjà pointé des arrondissements à forte population tels que la Confluence, le 3e ou le 8e, la possibilité d’une piscine hivernale sur la petite prairie de Gerland… Le choix d’une piscine arrimée sur la Saône ou le Rhône n’est pas à écarter. Le temps presse avant la fin de mandat.

Nadine MICHOLIN

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?