La Mulatière Kiméo, « LA » salle de parkour et free-running de la région

Un Lyonnais et un Oullinois, Loïc Ascarino et Manuel Fernandez, se sont associés pour créer la salle et proposer des cours.  Photo @youcantbuybuy
Un Lyonnais et un Oullinois, Loïc Ascarino et Manuel Fernandez, se sont associés pour créer la salle et proposer des cours.  Photo @youcantbuybuy
Photo @youcantbuybuy
Photo @youcantbuybuy
Un Lyonnais et un Oullinois, Loïc Ascarino et Manuel Fernandez, se sont associés pour créer la salle et proposer des cours.  Photo @youcantbuybuy Photo @youcantbuybuy

Depuis deux ans, c’est le repère des pratiquants de ces disciplines, nées au début des années 90 en banlieue parisienne. Structures en bois, en métal, fosse, tapis d’acrobatie… Les traceurs, comme on les appelle, peuvent ici s’entraîner, tenter, se perfectionner.

Ce jour-là, un groupe d’adolescents venu de la région du Puy-en-Velay s’entraîne. Saltos, sauts, ils perfectionnent leurs mouvements sur les tapis, au sol ou en hauteur. « On a fait une heure et demie de train. Mais ça vaut le coup. C’est la seule salle de la région. Chez nous on pratique entre potes en extérieur et un peu en club » expliquent-ils. On vient parfois de très loin pour user ses baskets sur les installations de la salle, ce type d’équipement est rare en France. Il y a pourtant entre 1 200 et 1 300 personnes qui passent la porte de Kiméo chaque semaine. Principalement de la région lyonnaise et aussi des départements voisins, du reste de l’Hexagone comme de l’étranger.

Des tutos sur internet en plus des cours

Cet antre des traceurs est né il y a deux ans. A son origine, un Lyonnais et un Oullinois, Loïc Ascarino et Manuel Fernandez : « On vient tous les deux du milieu du parkour, à une période où il n’y avait ni salle, ni association, ni club. On cherchait des trucs sur internet. On a d’abord monté une association. »

Ils ont calibré leurs études (brevet d’Etat et licence Staps) et tenté l’aventure de l’entreprise. Aujourd’hui ils sont sept, tous diplômés (brevet d’Etat et/ou licence STAPS) à superviser la pratique libre, donner des cours individuels ou collectifs dans la salle, en extérieur ou auprès de structures type MJC, clubs… Et sont présents aussi sur internet avec des tutos de mouvements, d’enchaînements et leur chaîne Youtube appelée L’école de Parkour. « Le parkour est le sport extrême le plus recherché sur ce site » précise Loïc Ascarino.

 Un Lyonnais et un Oullinois, Loïc Ascarino et Manuel Fernandez. se sont associés pour créer la salle et les cours.   Photo Progrès /@youcantbuybuy
Un Lyonnais et un Oullinois, Loïc Ascarino et Manuel Fernandez. se sont associés pour créer la salle et les cours.   Photo Progrès /@youcantbuybuy
 Cette structure pour Chase tag (jeu du loup) est la seule accessible en Europe.   Photo Progrès /DR
Cette structure pour Chase tag (jeu du loup) est la seule accessible en Europe.   Photo Progrès /DR
 Hauteur, distance, les structures en bois et tubes sont faites de telle manière que l’on peut adapter en fonction de son niveau l’enchaînement.   Photo Progrès /DR
Hauteur, distance, les structures en bois et tubes sont faites de telle manière que l’on peut adapter en fonction de son niveau l’enchaînement.   Photo Progrès /DR
 Hauteur, distance, les structures en bois et tubes sont faites de telle manière que l’on peut adapter en fonction de son niveau l’enchaînement.   Photo Progrès /DR
Hauteur, distance, les structures en bois et tubes sont faites de telle manière que l’on peut adapter en fonction de son niveau l’enchaînement.   Photo Progrès /DR
 La ville et le mobilier urbain sont le terrain d’expression des traceurs, ces adeptes de l’art du déplacement.   Photo Progrès /DR
La ville et le mobilier urbain sont le terrain d’expression des traceurs, ces adeptes de l’art du déplacement.   Photo Progrès /DR
 La salle est aussi équipée pour le crossfit, cross training et la musculation plus classique.   Photo Progrès /DR
La salle est aussi équipée pour le crossfit, cross training et la musculation plus classique.   Photo Progrès /DR
 La ville et le mobilier urbain sont le terrain d’expression des traceurs, ces adeptes de l’art du déplacement.   Photo Progrès /DR
La ville et le mobilier urbain sont le terrain d’expression des traceurs, ces adeptes de l’art du déplacement.   Photo Progrès /DR
 La ville et le mobilier urbain sont le terrain d’expression des traceurs, ces adeptes de l’art du déplacement.   Photo Progrès /DR
La ville et le mobilier urbain sont le terrain d’expression des traceurs, ces adeptes de l’art du déplacement.   Photo Progrès /DR
 Les moniteurs diplômés de Kiméo interviennent dans des structures du type MJC ou associations.   Photo Progrès /DR
Les moniteurs diplômés de Kiméo interviennent dans des structures du type MJC ou associations.   Photo Progrès /DR
 Un Lyonnais et un Oullinois, Loïc Ascarino et Manuel Fernandez. se sont associés pour créer la salle et les cours.   Photo Progrès /@youcantbuybuy  Cette structure pour Chase tag (jeu du loup) est la seule accessible en Europe.   Photo Progrès /DR  Hauteur, distance, les structures en bois et tubes sont faites de telle manière que l’on peut adapter en fonction de son niveau l’enchaînement.   Photo Progrès /DR  Hauteur, distance, les structures en bois et tubes sont faites de telle manière que l’on peut adapter en fonction de son niveau l’enchaînement.   Photo Progrès /DR  La ville et le mobilier urbain sont le terrain d’expression des traceurs, ces adeptes de l’art du déplacement.   Photo Progrès /DR  La salle est aussi équipée pour le crossfit, cross training et la musculation plus classique.   Photo Progrès /DR  La ville et le mobilier urbain sont le terrain d’expression des traceurs, ces adeptes de l’art du déplacement.   Photo Progrès /DR  La ville et le mobilier urbain sont le terrain d’expression des traceurs, ces adeptes de l’art du déplacement.   Photo Progrès /DR  Les moniteurs diplômés de Kiméo interviennent dans des structures du type MJC ou associations.   Photo Progrès /DR

Du débutant à l’expert

Si la discipline se pratique essentiellement en extérieur, la salle permet de s’entraîner à l’abri des intempéries et de passer les figures que l’on ne maîtrise pas encore, avec l’assurance d’un tapis pour amortir. D’aucuns diraient « L’important, c’est pas la chute, c’est l’atterrissage ». Loïc Ascarino et Manuel Fernandez ne se sont pas arrêtés au parkour (aller d’un point à un autre le plus vite possible) ou au free-running (exploiter le plus possible l’environnement avec plus de fluidité et d’esthétique). Le movnat y est enseigné. Sorte de retour à l’époque des chasseurs-cueilleurs, on apprend à développer les qualités naturelles de son corps. Kiméo dispose également de la seule structure de Chase tag (jeu du chat et de la souris en mode parkour) accessible en Europe. Des cours d’acrobatie et équipement pour crossfit, cross training et musculation plus traditionnelle sont à disposition. Et en cas de besoin intense de se défouler, des sessions bataille de pistolets à balles en mousse, à faire en équipes et à travers les parcours.

Pas de stress, pour ceux qui seraient intéressés mais un peu effrayés, les débutantes et débutants sont les bienvenus qu’ils soient enfants (à partir de 10 ans pour les cours, 6 ans pour les anniversaires), ado, adultes, seniors. Et la devise historique du parkour « être et durer » prônant un entraînement progressif devrait finir de vous rassurer.

40, chemin du Pras, à La Mulatière. Tél : 09 83 89 83 71. www.kimeo.ecoledeparkour.fr

Emilie CHARREL

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?