Loisirs On a testé pour vous l’escape game Game of Thrones

Marion et Amandine : deux journalistes sur le trône de fer à Game Over à Lyon... Difficile de ne pas se faire prendre en photo à la fin de la partie !  Photo Le Progrès/Amandine EYMES
Marion et Amandine : deux journalistes sur le trône de fer à Game Over à Lyon... Difficile de ne pas se faire prendre en photo à la fin de la partie ! Photo Le Progrès/Amandine EYMES

Winter is coming, un escape game qui replonge les fans de Game of Thrones (et les novices) dans l’univers du Trône de fer. On l’a testé pour vous. Un peu plus d’un mois avant la diffusion de la 8e et ultime saison de la série phénomène, ça nous a fait un bien fou.

Game of Thrones est l’un des trois thèmes du tout nouveau escape game Game over, à Lyon 7e. Mais il est de loin celui qui plaît le plus. Le but ? Trouver l’arme qui sauvera les sept maisons du royaume de l’invasion des marcheurs blancs, le tout en moins d’une heure. Nul besoin de connaître la série (dont la 8e et ultime saison sera diffusée à partir du 14 avril), on se lance dans le défi.

Comment ça marche ?

Clémentine nous accueille et explique qu’il y a des énigmes à résoudre, des codes à trouver et des mécanismes à déclencher. Les énigmes sont en lien avec la série, mais on peut participer sans l’avoir vue. Un petit parchemin à lire nous place dans le contexte. Mais pas plus de consignes, le chrono est lancé : 60 minutes pour éliminer les créatures de glace.

C’est parti

Nous voilà enfermés dans une pièce avec un imposant trône de fer. Tableaux, coffres, cheminée, étagères, décoration, tout se prête à la réflexion. Pas de doute, nous sommes dans le décor de Game of Thrones : les drapeaux des sept couronnes ornent les murs. Dans la peau de Jon Snow, il faut maintenant chercher des indices. Cadenas, clés, pièces en bois se dévoilent. Les habitués comprendront plus facilement le fonctionnement de certaines énigmes. Mais nous observons chaque recoin, bien déterminés à sauver le royaume. Une fois les indices récupérés, il faut se creuser la tête pour les assembler.

En immersion

Pendant une heure, nous sommes complètement coupés du monde extérieur. À aucun moment il est utile d’user de la force pour déclencher les mécanismes, mais en revanche, il faut faire marcher ses méninges. Un seul calcul mental nous est demandé, le reste relève de la logique et de l’organisation.

En coulisse, pour des questions de sécurité, Clémentine nous observe et nous entend et n’hésite pas à glisser quelques indices. On coince et on tourne en rond : heureusement, nous sommes aiguillés. Pas de compte à rebours dans la pièce, ce qui nous permet de gérer notre stress, mais pas notre temps.

Trouver l’arme

Peu à peu, les cadenas sautent. Surprise : une deuxième pièce s’ouvre et nous permet de dégoter une épée en acier valyrien, grâce à une énième clé. On l’a ! Sauf qu’il faut encore sortir de la pièce principale. Nouvelles énigmes et nous voilà libérés, à la lumière du jour.

Verdict

Les énigmes, assez corsées, sont cohérentes avec le thème et fluides. La manipulation est variée et très bien intégrée. On ne va pas se mentir, tout n’a pas toujours coulé de source. L’idéal aurait été d’être quatre ou cinq joueurs.

Mais en sortant, nous sommes satisfaits et avons passé un bon moment. Les 53 minutes passées dans l’univers de Westeros donnent envie de se (re) plonger dans la série.

Et maintenant que l’on a échappé au “Roi de la nuit”, l’incontournable petite pause photo sur le trône permet d’en garder un excellent souvenir.

> Escape game Game over, 324, rue Duguesclin, Lyon 7e. Tél. 09.81.00.69.00.

Par équipes de deux à six personnes
Winter is coming, Jack l’éventreur ou Top secret. Ouvert tous les jours, sauf le lundi, de midi à 22 heures, et de midi à minuit le vendredi et le samedi. Les tarifs vont de 20 à 35 €. Tarifs préférentiels lors des heures creuses (avant 18 heures la semaine). Moins 20 % les mardis et mercredis. Si l’énigme est résolue en 40 minutes sans aucun indice, la partie est offerte. Partie offerte aux futurs mariés ou aux personnes fêtant leur anniversaire. Enfants acceptés dès 10 ans.

« On a testé 147 escape game dans le monde entier »
Myosotis, Didier et Clémentine venaient tous les trois de milieux complètement différents. Joueurs avant tout, ils sont les seuls à avoir créé un escape game dans lequel on peut jouer à deux. « J’ai beaucoup voyagé avec Didier, mon mari, explique Myosotis. On a testé 147 escape game dans le monde entier avant de se lancer. » Avec Clémentine, ils proposent trois thèmes : Winter is coming, le plus apprécié des joueurs grâce à la sortie proche de la dernière saison, Jack l’éventreur et Top secret, une sorte de mission impossible. « Nous sommes des sérivores et des cinévores, cela a grandement inspiré nos choix de thèmes », rajoutent-ils. Winter is coming a 70 % de réussite, la plupart des joueurs veulent l’essayer parce qu’ils sont fans de la série.

Amandine EYMES

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?