Activités de loisirs Formez-vous à l’impro avec l'école du théâtre de l'Improvidence

Les stagiaires de l'été ont déjà pris possession des lieux. Là, en plein exercice du "tableau", ils tentent de reproduire un bateau. / Photo Marion Saive/ Photo Marion Saive
Les stagiaires de l'été ont déjà pris possession des lieux. Là, en plein exercice du "tableau", ils tentent de reproduire un bateau. / Photo Marion Saive/ Photo Marion Saive
Ou là encore, un coucou suisse. / Photo Marion Saive
Ou là encore, un coucou suisse. / Photo Marion Saive
Les stagiaires de l'été ont déjà pris possession des lieux. Là, en plein exercice du "tableau", ils tentent de reproduire un bateau. / Photo Marion Saive/ Photo Marion Saive Ou là encore, un coucou suisse. / Photo Marion Saive

Ouvert depuis trois ans et demi, le café-théâtre L’Improvidence se renouvelle. A la rentrée de septembre, les quatre associés lancent leur école d’improvisation, à quelques mètres de leur local d'origine. Une structure unique à Lyon, qui proposera une quinzaine de cours par semaine à la carte. Pour adultes, ados et enfants.

Depuis l’ouverture du café de l’Improvidence en 2013, monté avec les maigres économies de quatre  mordus d’impro, la salle de spectacle ne désemplit pas. La saison prochaine, 750 spectacles seront joués dans l’enceinte de 180m². Les adeptes de l’improvisation se multiplient - en témoigne l’offre de stages, qui a doublé en trois ans et demi d’activité - et les demandes de cours réguliers de plus en plus nombreuses. Longtemps, l’Improvidence n’a pu répondre favorablement aux sollicitations des nouvelles recrues, désireuses de peaufiner les techniques de cet art théâtral né aux États-Unis. Faute de place.

Un nouveau local de 130 m² à deux pas du café-théâtre

Mais il y a quelques mois, une opportunité s’est présentée. Les quatre associés du café-théâtre ont appris le départ du showroom de meubles, situé sur le trottoir d’en face. Et sauté sur l’occasion, rachetant le local, à l’angle des rues Jean-Larrivé et Chaponnay (Lyon 3e), pour monter leur école d’impro. Un nouveau pas dans le perfectionnement de la discipline, non plus considérée comme un défouloir mais comme une véritable discipline artistique.

Dès la rentrée de septembre, les élèves seront donc accueillis dans cet établissement de 130 m², unique à Lyon (les autres établissements ne proposant que des ateliers hebdomadaires ou des stages). Quinze cours à la carte du lundi au vendredi et des stages d’un ou deux jours les week-ends.

Des plages horaires variées pour répondre à toutes les attentes

« L’idée, c’est de proposer des plages horaires variées pour répondre aussi bien aux attentes d’une mère au foyer intéressée, d’un auto-entrepreneur ou encore d’une mère et sa fille qui souhaiteraient apprendre ensemble », indique Péroline Drevon, directrice associée, depuis ses nouveaux bureaux de l’école. Dans la salle adjacente, ça chante, ça rigole, ça tape des pieds sur le parquet. Ce sont les stagiaires de l’été, qui profitent des nouveaux équipements. « Les cours sont prévus pour les adultes comme les enfants, avec un suivi et un vrai parcours de formation en fonction des groupes de niveaux identifiés », reprend la punchy trentenaire. En bref, un élève pourra ainsi s’inscrire à un cours découverte le lundi matin ainsi qu’à un atelier d’impro américaine le mardi après-midi pendant deux mois, et changer de programme les deux mois suivants.

Au cours d'une séance de 2 heures, les élèves créent un scénario et le mettent en scène sur l'instant T pour travailler leur spontanéité.

/ Photo Marion Saive
/ Photo Marion Saive

Travailler ses émotions, intentions et autres techniques scéniques

Une dizaine d’intervenants professionnels dispenseront les cours de façon permanente. L’équipe profitera également du passage d’artistes en représentation au théâtre pour animer des stages sur leurs spécialités, comme ce sera le cas avec l’improvisateur belge Patrick Spadrille et son initiation au « long form », soit le format à l’américaine avec une pièce de théâtre entièrement improvisée (à l’inverse du « short form », fait de plusieurs petites histoires).
Via des jeux et exercices scéniques ainsi que des phases d’impro, les apprentis comédiens travailleront leurs émotions et intentions, leur placement sur scène, leurs voix et postures, l’articulation, le burlesque, etc. Ils apprendront à faire évoluer leur palette de personnages pour disposer d’une solide boîte à outils, et à créer un scénario puis à le mettre en scène sur l’instant T pour cultiver leur spontanéité.

"Mettre sur pause son quotidien et retrouver un grain de folie"

« Selon ce qui m’a touchée, m’a fait rire ou pleurer le jour même, mon interprétation sera différente », explique Péroline.
Les séances amèneront également les élèves à lâcher prise, à ne pas juger l’autre, prendre confiance en eux et libérer leur créativité en collectivité. « On met sur pause son quotidien et on retrouve un grain de folie », résume Péroline.

L’offre séduit. L’école table sur 200 stagiaires par semaine à la rentrée. « C’est l’effet impro ! », se réjouit Péroline. 

École de l'Improvidence, 15, rue Jean-Larrivé, Lyon 3e.  Tél. 04 78 59 52 44. Contact : ecole@improvidence.fr / Plus d'informations sur le site Internet : www.ecole-improvidence.com
Un cours dure 2 heures environ. Tarifs : pour les cours « découverte », formules pour adultes de 4 cours par mois à 20 euros par cours. Pour les enfants, ateliers hebdomadaires le mercredi pour 400 euros par an avec plusieurs représentations au cours de l’année.  Pour les 16-19 ans, cours le vendredi soir pour 400 euros l’année également.

Péroline Drevon, devant la nouvelle école d'impro, située à l'angle des rues Jean-Larrivé et Chaponnay, dans le 3e arrondissement de Lyon. / Photo Marion Saive
Péroline Drevon, devant la nouvelle école d'impro, située à l'angle des rues Jean-Larrivé et Chaponnay, dans le 3e arrondissement de Lyon. / Photo Marion Saive

Des stages pour travailler la cohésion de groupe en entreprise

Au-delà des cours et stages, le théâtre de l’Improvidence met en place des ateliers d’improvisation pour renforcer la cohésion de groupe au sein des entreprises en phase de fusion ou de réorganisation d’effectifs. Sont ainsi travaillés le lâcher prise, la prise de parole devant un public, ou  encore la gestion des conflits, afin que les employés aient plus d’aisance à l’oral, comme lors d’une réunion.

Un festival d'impro international

Du 5 au 12 mai 2018, se tiendra le Lyon Improvisation Festival, un événement à échelle internationale avec 50 ateliers et 35 spectacles programmés au cours de la semaine au sein du café-théâtre de l'Improvidence.

Le saviez-vous ?

Lyon dispose d’une soixantaine de troupes de théâtre d’impro. Tout a commencé avec la création de la ligue d’improvisation lyonnaise (LILY), en 1991. Une fois formés, les élèves ont monté leur propre troupe et ainsi de suite.

Marion Saive (marion.saive@leprogres.fr)

Votre opinion ?

Les commentaires sont clos.