Rugby - Top 14 Les joueurs du LOU vont accepter une baisse de salaire

Les deux capitaines, Baptiste Couilloud et Félix Lambey, mènent les négociations au LOU.  Photo Progrès /Philippe Juste
Les deux capitaines, Baptiste Couilloud et Félix Lambey, mènent les négociations au LOU. Photo Progrès /Philippe Juste

Le président du LOU et ses joueurs sont proches d’un accord sur une baisse des salaires de l’effectif professionnel pour la saison prochaine. Elle devrait s’élever à 15 %.

Comme dans plusieurs clubs du Top 14, le président du LOU Yann Roubert échange depuis plusieurs semaines avec ses joueurs sur une baisse de leurs salaires. Pour l’effectif lyonnais, les tractations sont menées par les deux capitaines, Félix Lambey et Baptiste Couilloud, le représentant de Provale (syndicat des joueurs) au sein du club, Jean-Marc Doussain, et Toby Arnold, promu porte-parole des étrangers du LOU.

Pierre Mignoni va montrer l’exemple

Les négociations seraient en bonne voie. Il ne resterait plus que quelques détails à régler. Mais il paraît acquis que les joueurs lyonnais vont faire un geste fort afin d’aider leur club à franchir sans encombres cette mauvaise passe. « Les échanges sont sains. Les deux parties sont conscientes que cette situation exceptionnelle nécessite des aménagements et des efforts partagés », nous a confié une source bien informée et digne de foi.

Sur la même ligne que le Stade Toulousain et le Castres Olympique, une baisse des salaires d’un montant maximal de 15 % sur les rémunérations de l’effectif professionnel lors de la saison 2020-2021 doit être actée, à la condition d’une reprise normale des compétitions en septembre prochain. Ensuite, si tout se passe bien, les joueurs retrouveront au 1er  juillet 2021 leur salaire de base prévu dans leur contrat, dont l’avenant qu’ils signeront prochainement pour légitimer la baisse de salaire deviendra alors caduc.

Le staff technique est également solidaire de cette situation. Le manager Pierre Mignoni pourrait d’ailleurs faire un effort supplémentaire pour montrer l’exemple. En revanche, les « petits salaires », lesquels concernent essentiellement les espoirs du LOU, ne seront pas touchés par cette baisse.

Yves BILLET

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?