Santé Caluire-et-Cuire: aucun cas de Covid pout la résidence Marie-Lyan

Ici en compagnie d’un infirmier, Christiane, 80 ans, a emménagé à Marie Lyan la veille  du confinement.  Photo Progrès /Sylvie SILVESTRE
Ici en compagnie d’un infirmier, Christiane, 80 ans, a emménagé à Marie Lyan la veille du confinement.  Photo Progrès /Sylvie SILVESTRE

80 résidents âgés et aucun cas de Covid-19 : l’équipe de la résidence autonomie est soulagée. Elle en appelle à présent à la responsabilité des familles, qui vont reprendre les visites.

Au terme de la phase de confinement total, le directeur de la résidence autonomie Marie-Lyan, Laurent Cottaz, tire un premier bilan.

« Notre choix d’isoler très tôt les résidents a pu être critiqué par certaines personnes, mais le résultat est là : aucun cas de Covid n’est à déplorer parmi nos 80 habitants. Aujourd’hui, nous faisons appel à la responsabilité de chacun et des familles : le déconfinement ne doit pas signifier prendre des risques pour soi et pour les autres résidents. Nous avons fait notre possible ces deux derniers mois. A présent la balle est dans leur camp. Le risque, si un cas était signalé dans la résidence, serait de devoir confiner strictement chaque habitant dans son appartement. Ce que personne ne souhaite, bien évidemment. »

Une phase de transition

La maison adopte donc un fonctionnement de transition : de trois membres durant le confinement, le personnel est repassé à cinq. Les entreprises extérieures peuvent à nouveau intervenir, mais selon un protocole et avec un encadrement rigoureux. Les visites sont autorisées, mais là aussi selon un parcours sécurisé, avec masques et gel hydroalcoolique, intra-muros ou dans le parc. Un parc que les seniors ont véritablement redécouvert durant les 55 jours où il constituait le seul horizon.

« Nous allons continuer à assumer la logistique des derniers mètres : les courses, colis ou médicaments déposés par les livreurs à l’accueil seront distribués uniquement par le personnel. Le restaurant reste fermé et les repas en barquettes sont distribués dans les appartements jusqu’à nouvel ordre. De même, le petit marché hebdomadaire n’a plus lieu dans le hall, mais il reste possible de commander des paniers préparés par nos fournisseurs habituels. Le réseau de partenaires fonctionne toujours, avec les commerçants du centre bourg en particulier. »

Et si chaque résident est heureux de revoir prochainement ses proches, l’équipe constate combien les visioconférences ont fait du bien au moral des aînés durant la phase d’isolement. « Ce système sera conservé à l’avenir » conclut le directeur.

De notre correspondante locale Sylvie SILVESTRE

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?