Lyon TNP : un centenaire et une nouvelle saison

“Le jeu des ombres”, mis en scène par Jean Bellorini, sera repris dans la nouvelle saison du TNP.  Photo  Raynaud de Lage - Pascal VICTOR
“Le jeu des ombres”, mis en scène par Jean Bellorini, sera repris dans la nouvelle saison du TNP. Photo Raynaud de Lage - Pascal VICTOR

Durant la saison qui se termine, pour cause de Covid, le centenaire de la naissance du TNP n’a pu être fêté. Ce sera fait lors de celle à venir avec de multiples rencontres, des spectacles et événements divers. Et une programmation très dense à suivre…

Tout un symbole, devant les journalistes présents lors de la conférence de presse pour la saison 2021/2022, Jean Bellorini , sur scène, a commencé par ôter son masque. Comme si, enfin, nous allions nous libérer de la peur liée à la pandémie. Pour vivre pleinement la programmation théâtrale. Espérons-le !

Le menu est alléchant, il commence par la célébration du centenaire du TNP (fondé en novembre 1920 par Firmin Grenier). Ce sera un « cent-et-unaire » riche en événements commémoratifs, rencontres, expos et spectacles. Seule fausse note, Christian Schiaretti, prédécesseur de Jean Bellorini à la tête du TNP, a décliné l’invitation. Côté spectacles, on retrouvera de grands metteurs en scène qui ont marqué l’histoire du TNP.

Joël Pommerat ouvrira le bal avec “Ça ira (1) , Fin de Louis ”, création déjà jouée 200 fois en France et récompensée aux Molière 2016. Le patron des lieux mettra en scène “Et d’autres que moi continueront peut-être mes songes” , une pièce qui sera interprétée par la Troupe éphémère du TNP, basée sur des textes écrits par de grandes figures du théâtre et bien sûr du TNP (Firmin Grenier, Jean Vilar, Maria Casarès, Gérard Philipe).

Les grands noms du théâtre actuel

De nombreux grands metteurs en scène nationaux, et même internationaux, feront le détour par l’institution villeurbannaise.

Laurent Pelly proposera “Harvey ”, une création musicale autour d’un lapin géant de plus deux mètres de haut, concoctée avec sa complice habituelle Agathe Mélinand, initialement prévue la saison dernière. Jean-François Sivadier, autre grand nom de la scène actuelle, portera à la scène “Sentinelle” , un texte dont il est l’auteur, inspiré par le roman de Thomas Bernhardt, “Naufragé”.

Homme de théâtre devenu incontournable lui aussi, Alain Françon s’emparera d’un grand classique de Marivaux : “La Seconde Surprise de l’amour ”. Macha Makeïeff ne boudera pas non plus le répertoire classique, sa version de “T artuffe ” est attendue à Villeurbanne.

Notons que Jean Bellorini s’attaquera lui aussi au chef-d’œuvre de Molière d’abord en Italie, à Naples, puis au TNP. Tandis que sa création de l’année dernière, passée entre les gouttes, “Le jeu des ombres” , d’après le texte de Valère Novarina, retrouvera le chemin du TNP en janvier 2022. Mais nous ne saurions terminer cette recension, forcément partielle, sans mentionner le retour du Théâtre du soleil d’Ariane Mnouchkine avec “L’île d’Or” , une création inspirée du théâtre japonais.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?