Lyon Quais du polar : le livre noir en plein soleil

Pour cette édition estivale, Quai du Polar quitte le palais de la Bourse pour les berges du Rhône.  Photo Progrès /Maxime JEGAT
Pour cette édition estivale, Quai du Polar quitte le palais de la Bourse pour les berges du Rhône.  Photo Progrès /Maxime JEGAT

Le festival du roman noir aura lieu en juillet et en plein air. Sur les quais du Rhône pour la librairie et les rencontres, mais aussi au parc de la Tête d’or ou sur des péniches…

Le polar sort de l’ombre. Cette année, le festival Quais du polar aura lieu du 2 au 4 juillet, et en plein air. Après avoir annulé son édition l’an passé, les organisateurs ont choisi de déconfiner les livres, leurs auteurs et leurs lecteurs, pour une édition sous le soleil. La grande librairie s’installera sur les berges du Rhône, à quelques mètres de l’habituel palais de la Bourse, et d’autres événements auront lieu au parc de la Tête d’Or (pour les animations jeunesse) ou au théâtre de l’Odéon, et même sur des péniches.

Des promenades littéraires seront également proposées avec des auteurs dans la ville. Les lieux emblématiques du festival (Hôtel de Ville, Palais de la Bourse et Chapelle de la Trinité) seront adaptés aux contraintes sanitaires pour accueillir le public en toute sécurité. Et bien sûr, la grande enquête sera de retour.

L’Europe, le genre et la place des femmes

L’édition 2021 du Festival aura pour thématique l’Europe. Fragilisée par le Brexit et les nombreuses crises qui l’ont secouée, quel sens a encore l’Europe pour les écrivains ? Qu’est-ce qui

nous unit et nous définit ? Peut-on caractériser la littérature européenne ? Quelle est la place du polar en Europe ? Autant de questions posées aux auteurs présents.

Parmi les autres thématiques importantes qui seront abordées, la question du genre et de la place des femmes sera un axe fort de cette prochaine édition avec des rencontres, un plateau d’auteurs sensibles à ce sujet et des propositions originales.

Les auteurs de romans noirs sont de plus en plus nombreux à mettre en avant la nature et les questions écologiques. Dans ce cadre aura lieu un rendez-vous au Musée des Confluences sur cette thématique.

Baleines et faits divers

Une lecture en immersion sous la baleine d’un extrait du Dernier chant de et par Sonja Delzongle sera proposée, suivie d’une rencontre avec Sonja Delzongle et Olivier Adam, bioacousticien, spécialiste des baleines.

Le traitement des faits divers dans la littérature sera aussi au cœur de cette édition avec la présence de Florence Aubenas et de nombreux auteurs qui ont choisi de se pencher sur ces affaires qui fascinent de nombreux lecteurs.

Au programme également, des rencontres sur le thème de la justice, avec une exposition autour de la bande dessinée « Au nom de la Loi » qui sera présentée au palais de justice et un cycle de films noirs. Auteurs et magistrats se retrouveront notamment pour un débat autour des cold-cases.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?