Rhône Une expo à ciel ouvert à Lyon : inscrivez-vous pour les visites guidées

Une exposition à ciel ouvert sur les panneaux du réseau Decaux.  Photo Progrès /Isabelle BRIONE
Une exposition à ciel ouvert sur les panneaux du réseau Decaux.  Photo Progrès /Isabelle BRIONE

Du 21 avril au 4 mai, 140 panneaux du réseau Decaux vont afficher les œuvres de 20 artistes d’art contemporain. C’est une initiative du studio Ganek en partenariat avec la ville de Lyon. Vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire pour les visites commentées.

Les musées et les galeries d’art sont fermés ? Qu’importe, l’art va descendre dans les rues du Lyon du 21 avril au 4 mai. Magalie Meunier, la fondatrice du studio Ganek, association de production et diffusion de l’art contemporain, a proposé cette initiative, fin janvier, à la ville de Lyon. Qui l’a immédiatement acceptée en mettant à disposition 140 panneaux du réseau Decaux et en prenant en charge l’impression des affiches. « Nous avions envie de rendre les œuvres accessibles à tous, mais aussi de soutenir la création en offrant un lieu d’exposition aux artistes » explique Magalie Meunier, qui travaille dans ce milieu depuis dix ans (Institut d’Art Contemporain de Villeurbanne, Frac de Nouvelle Aquitaine).

 Marc Desgrandchamps. Sans titre.   Photo Progrès /DR
Marc Desgrandchamps. Sans titre.   Photo Progrès /DR

Ils sont vingt à avoir été sélectionnés. « Tous travaillent à Lyon. Ils représentent différentes pratiques : photo, peinture, illustration, dessin,… Ils ne sont pas tous de la même génération. Certains sont tout juste diplômés de l’école des Beaux-arts de Lyon et d’autres bien installés. Et la parité est assurée » explique la commissaire de cette exposition à ciel ouvert.

 Charlotte Denamur. Rosée bleue.   Photo Progrès /DR
Charlotte Denamur. Rosée bleue.   Photo Progrès /DR

Quelques exemples : Marc Desgrandchamps, peintre majeur de la scène artistique française, actuellement présenté dans l’exposition « Comme un parfum d’aventure » au macLYON, tout comme Géraldine Kosiak. Charlotte Denamur, repérée à l’IAC de Villeurbanne en 2019 lors de la Biennale de Lyon et gratifiée du Prix jeune création Auvergne-Rhône Alpes ou Jean-Julien Ney, diplômé de l’École des Beaux-arts de Lyon, exposé dans diverses régions de France mais encore jamais à Lyon.

 Géraldine Rosiak. Et pourtant ? Photo Progrès /DR
Géraldine Rosiak. Et pourtant ? Photo Progrès /DR

Ce sont les artistes qui ont choisi leurs œuvres, qui seront reproduites dans tous les quartiers de la ville. Des visites accompagnées par groupes de cinq pour respecter les consignes sanitaires seront organisées. Peu de créneaux sont proposés mais selon la demande, l’offre pourra être élargie.

« Sur chaque affiche, il est possible d’obtenir des renseignements avec un QR code, mais je préfère la médiation orale, au moment où on ne rencontre pas grand monde, il est important de continuer à parler d’art » souligne la jeune femme.

 Jean-Julien Ney. Mode sans échec.   Photo Progrès /Isabelle BRIONE
Jean-Julien Ney. Mode sans échec.   Photo Progrès /Isabelle BRIONE

Au-delà de cette initiative, son association fondée en 2019 veut ouvrir l’art contemporain au plus grand nombre et de le développer dans l’espace public. Une ambition partagée par les élus de Lyon et de la Métropole, dopée par la Covid. Regardez autour de vous, jusqu’à fin avril, les musées s’affichent dans les transports en commun  !

Réservez ici un créneau de visite ici : https://www.billetweb.fr/a-ciel-ouvert-lyon

Isabelle BRIONE

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?