Lyon | Art Picasso et Westwood : deux expos incontournables

Le tableau  Femme assise sur la plage que Pablo Picasso a peint le 10 février 1937, légué par Jacqueline Delubac en 1997, est le point de départ de l’exposition.  Photo Alain BASSET
Le tableau  Femme assise sur la plage que Pablo Picasso a peint le 10 février 1937, légué par Jacqueline Delubac en 1997, est le point de départ de l’exposition.  Photo Alain BASSET
La Baignade, que Pablo Picasso a peinte le 12 février 1937 (Huile, Venise, Peggy Guggenheim collection). « On perçoit une tête qui sort de l’eau derrière les deux femmes. C’est l’autoportrait de l’artiste, comme un voyeur », estime Sylvie Ramond, directrice du musée des Beaux-Arts de Lyon.  Photo  Peggy GUGGENHEIM MUSEUM
La Baignade, que Pablo Picasso a peinte le 12 février 1937 (Huile, Venise, Peggy Guggenheim collection). « On perçoit une tête qui sort de l’eau derrière les deux femmes. C’est l’autoportrait de l’artiste, comme un voyeur », estime Sylvie Ramond, directrice du musée des Beaux-Arts de Lyon.  Photo Peggy GUGGENHEIM MUSEUM
Le tableau  Femme assise sur la plage que Pablo Picasso a peint le 10 février 1937, légué par Jacqueline Delubac en 1997, est le point de départ de l’exposition.  Photo Alain BASSET La Baignade, que Pablo Picasso a peinte le 12 février 1937 (Huile, Venise, Peggy Guggenheim collection). « On perçoit une tête qui sort de l’eau derrière les deux femmes. C’est l’autoportrait de l’artiste, comme un voyeur », estime Sylvie Ramond, directrice du musée des Beaux-Arts de Lyon.  Photo  Peggy GUGGENHEIM MUSEUM

Pablo, ses Baigneuses et ses souvenirs de plages, c’est l’événement au musée des Beaux-Arts de Lyon. À parcourir dans d’excellentes conditions de visite.

Picasso a été un peintre prolifique et son œuvre peut nourrir de nombreuses thématiques. En ce moment, par exemple, on peut voir “Les musiques de Picasso” et “Picasso et la BD”, juste à Paris.

Avec “Baigneuses et Baigneurs” présentée jusqu’au 3 janvier, l’art du musée des Beaux-Arts de Lyon est d’avoir dégagé une thématique originale, à partir d’une œuvre de son fonds : Femme assise sur la plage , léguée par la comédienne et collectionneuse Jacqueline Delubac.

Trois chefs-d’œuvre réalisés en huit jours

Il faut savoir, et c’est là qu’on mesure son génie, que le maître espagnol a réalisé trois peintures de baigneuses en huit jours, entre le 10 et le 18 février 1937. Trois chefs-d’œuvre !

Le deuxième, La Baignade , appartient au musée Guggenheim de Venise tandis que le troisième, Grande baigneuse au livre , est détenu par le musée national Picasso-Paris.

Sylvie Ramond, la directrice lyonnaise, rêvait de les réunir : c’est fait. Ils constituent le point de départ de cette exposition, prévue en mars et finalement ouverte en juillet à cause du Covid-19 et prolongée jusqu’en janvier, grâce à la générosité du musée national Picasso-Paris.

Bien sûr, le génie n’est pas parti de rien : il a été influencé par Cézanne, Manet, Renoir, Gauguin, qui se sont intéressés aux corps féminins et aux plaisirs balnéaires. Puis on voit les naïades picassiennes évoluer : géométriques, antiques, sculpturales, cubiques, torturées…

D’autres artistes contemporains ou suiveurs de Picasso se sont à leur tour intéressés à ce sujet : Francis Bacon, Henry Moore, Farah Atassi et Elsa Sahal.

Et des photos familiales

Enfin, il y a, dans ce parcours, un côté attachant avec une série de photographies effectuées lors des séjours à la plage de l’artiste et extraites des albums familiaux avec ses amis, et ses compagnes, en bonne place : Olga, assise avec un grand chapeau, Françoise Gilot allongée ou encore Jacqueline dansant dans l’atelier de la Californie.

Jusqu’au 3 janvier 2021. L’exposition est ouverte de 13 à 20 heures, du lundi au samedi et de 10 à 18 heures le dimanche.

20, place des Terreaux, Lyon 1er. Réservation en ligne obligatoire.

Entrée : 13 €. Gratuit pour les moins de 18 ans.

Plus d’infos : www.mba-lyon.fr

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?