Confinement Le musicien joue chaque soir sur son balcon pour ses voisins

Victor joue du trombone tous les soirs depuis son balcon, près des Halles Paul-Bocuse, à Lyon.  Photo Progrès /DR
Victor joue du trombone tous les soirs depuis son balcon, près des Halles Paul-Bocuse, à Lyon.  Photo Progrès /DR

Victor, 19 ans, étudie le trombone au sein du Conservatoire de Lyon. Chaque soir, il se joint à ses voisins qui applaudissent les soignants depuis leur balcon, en jouant du trombone.

Mardi 17 mars, premier soir de confinement. Victor Bufferne est dans sa chambre lorsqu’il entend retentir les premiers applaudissements de ses voisins pour encourager le personnel soignant.

« Ma mère et ma sœur m’ont dit d’aller chercher mon trombone », raconte le jeune musicien de 19 ans. Depuis son balcon, il joue et entraîne ses voisins sur une « olé » et une Marseillaise. « C’était assez marrant parce que c’est la première fois que l’on avait une ambiance comme cela au niveau des deux barres de la Part-Dieu. Du jamais vu ».

Il publie des vidéos sur les réseaux sociaux, qui sont rapidement partagées et repartagées.

Les voisins sortent leurs flûtes à bec

En ces temps difficiles pour tous, ce petit rendez-vous musical semble avoir conquis ses voisins. Certains ont dégainé vuvuzelas et flûtes à bec pour participer à ce drôle d’orchestre. « Jeudi, on a même rajouté les saxophones » dit Victor. « J’aimerais jouer tous les soirs pendant le confinement. J’essaie de chercher ce qui plaît aux gens ou des petits thèmes que tout le monde connaît ».

Le conservatoire de Lyon au sein duquel il étudie depuis onze ans a fermé ses portes la semaine dernière. « Les examens sont un peu chamboulés et les concours pour des conservatoires supérieurs aussi », explique Victor.

Il doit néanmoins continuer à travailler, d’autant plus qu’il doit bientôt envoyer une vidéo à un jury pour un concours. En attendant, seuls ses voisins profitent de ses mini-concerts. « J’ai l’impression qu’il y a de plus en plus de monde et c’est de plus en plus sympathique », sourit Victor.

A.-L.W.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?