Théâtre A l’Odéon de Lyon, comédies populaires et créations originales

« Le Porteur d’histoire », récompensé de deux Molières en 2014 (Meilleur Auteur et Meilleure Mise en scène).  Photo Progrès /Nicolas Nova
« Le Porteur d’histoire », récompensé de deux Molières en 2014 (Meilleur Auteur et Meilleure Mise en scène).  Photo Progrès /Nicolas Nova

Dirigée par Julien Poncet, la Comédie Odéon occupe à Lyon une place singulière. Ce théâtre indépendant de 292 places, présente des comédies populaires et des créations originales, sans jamais céder à la facilité. La preuve avec cette sélection de spectacles piochés dans la saison en cours.

« Le Porteur d’Histoire » surfe sur son succès

Le porteur d’Histoire, la pièce d’Alexis Michalik qui tiendra longuement l’affiche à l’Odéon, témoigne de l’exigence de qualité propre à cette salle. Elle a été récompensée de deux Molières en 2014 (Meilleur Auteur et Meilleure Mise en scène). C’est un véritable feuilleton littéraire et théâtral, qui, à partir de la découverte des vieux carnets d’un grand-père nous entraîne dans un incroyable périple à travers le temps et les continents. Julien Poncet a tenu à ce que la pièce soit présentée avec une distribution lyonnaise pour prolonger le succès déjà obtenu la saison dernière.

- Du 29 octobre au 1er février 2020.

 "Famille pour tous et les enfants seront bien gardés" : Les trois comédiens, Yohann Genin, Virginie Haro et Ségolène Stock incarnent tous leurs rôles (parents, enfants, grands-parents) Photo Progrès /D. R.
"Famille pour tous et les enfants seront bien gardés" : Les trois comédiens, Yohann Genin, Virginie Haro et Ségolène Stock incarnent tous leurs rôles (parents, enfants, grands-parents) Photo Progrès /D. R.

« Familles pour tous et les enfants seront bien gardés »

La vie moderne réserve des surprises inattendues. Ici, un jeune homme voit sa compagne le délaisser pour aller vivre avec leur meilleure amie. La meilleure amie devient sa meilleure ennemie. La guerre s’engage avec les deux enfants du couple pris successivement comme otages par le père délaissé ou la mère amoureuse. Les trois comédiens, Yohann Genin, Virginie Haro et Ségolène Stock incarnent tous leurs rôles (parents, enfants, grands-parents) avec une énergie remarquable. Ils donnent à cette comédie moderne, joliment écrite par Ségolène Stock, toute sa drôlerie.

- Du 17 septembre au 5 octobre et du 5 au 23 novembre.

 "Un fil à la patte", la pièce de Georges Feydeau transposée dans l’univers musical des années 80 Photo Progrès /D. R.
"Un fil à la patte", la pièce de Georges Feydeau transposée dans l’univers musical des années 80 Photo Progrès /D. R.

Un fil à la patte qui nous accroche…

Transposée dans l’univers musical des années 80 par la mise en scène de Marie Laure Rongier Gorce et Yoann Genin, la pièce de Georges Feydeau, « Un fil à la patte », subit un sérieux lifting. Elle en sort revigorée, débordante d’énergie et portée par une distribution lyonnaise tonitruante. Sans que le génie comique de Feydeau n’en soit diminué. Au contraire !

- Du 17 septembre au 5 octobre.

 « Le Prix de l’Ascension », Antoine Demor et Victor Rossi incarnent deux jeunes hommes fraîchement sortis de l’ENA. Photo Progrès /Robin Gervais
« Le Prix de l’Ascension », Antoine Demor et Victor Rossi incarnent deux jeunes hommes fraîchement sortis de l’ENA. Photo Progrès /Robin Gervais

L’ascension au sommet !

Écrite et jouée par un duo d’auteur et comédien, Antoine Demor et Victor Rossi, « Le Prix de l’Ascension », fait partie des spectacles repris cette saison. Ils incarnent deux jeunes hommes fraîchement sortis de l’ENA. Avec de l’énergie à revendre et l’envie de gravir les échelons de notre vie politique. Chacun suit sa trajectoire, l’un à droite, l’autre à gauche. Mais on s’aperçoit vite que ces positionnements comptent peu par rapport aux stratégies, aux ruses machiavéliques et même aux chantages que les deux compères mettent en œuvre pour conquérir le pouvoir.

- Du 8 au 10 octobre, du 15 au 19 octobre et du 29 octobre au 2 novembre.

 « On ne fait pas ce qu’on veut avec Molière », un joli foutoir proposé par la compagnie du Bistanclac. Photo Progrès /Isabelle BRIONE
« On ne fait pas ce qu’on veut avec Molière », un joli foutoir proposé par la compagnie du Bistanclac. Photo Progrès /Isabelle BRIONE

« On ne fait pas ce qu’on veut avec Molière »

La répétition générale de la pièce de Molière, « Le Misanthrope », qui ne devrait être qu’une formalité́, se transforme en véritable parcours du combattant pour le metteur en scène. Seul face à̀ sa troupe, il subit l’hypocrisie des acteurs, trop occupés à se mettre en valeur avec des propositions hasardeuses et loufoques, et qui n’accordent aucun respect, ni à son travail, ni à son regard averti sur Molière, ni aux propos du Misanthrope… Bref, un joli foutoir proposé par la compagnie du Bistanclac.

- Du 6 octobre au 29 décembre.

 « Françoise par Sagan », Caroline Loeb tisse un monologue, mis en scène par Alex Lutz. Photo Progrès /richard schroeder
« Françoise par Sagan », Caroline Loeb tisse un monologue, mis en scène par Alex Lutz. Photo Progrès /richard schroeder

« Françoise par Sagan »

À partir des textes de ses interviews publiés chez Stock, « Je ne renie rien », Caroline Loeb tisse un monologue dans lequel Françoise Sagan se révèle avec toute sa tendresse, son intelligence féroce, et son humour subtil. L’écrivaine nous parle de son amour absolu pour la littérature, de la fragilité des hommes, de l’importance du désir, de son dédain pour l’argent, de sa passion pour le jeu, et de la mort en embuscade. Dans ce spectacle, mis en scène par Alex Lutz, Caroline Loeb incarne l’écrivaine de manière étonnante.

- Du 14 janvier au 1er février 2020.

Pour les spectacles à venir, tarifs réduits à partir de 13, 50 €, plein tarif 23, 50 €. Comédie Odéon. 6, rue Grolée, Lyon 2e. 04 78 82 86 30, http://www.comedieodeon.com

De notre correspondant Nicolas Blondeau

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?