Confluence Photographie: l’exposition de Steve McCurry prolongée jusqu’en juillet

Kaboul, en Afghanistan.  Photo Progrès /Steve McCurry
Kaboul, en Afghanistan.  Photo Progrès /Steve McCurry
Un monastère Shaolin en Chine  Photo Progrès /Steve McCurry
Un monastère Shaolin en Chine  Photo Progrès /Steve McCurry
Rajasthan, Inde, en 1983.  Photo Progrès /Steve McCurry
Rajasthan, Inde, en 1983. Photo Progrès /Steve McCurry
Kaboul, en Afghanistan.  Photo Progrès /Steve McCurry Un monastère Shaolin en Chine  Photo Progrès /Steve McCurry Rajasthan, Inde, en 1983.  Photo Progrès /Steve McCurry

Elle devait s’arrêter le 26 mai, mais par chance l’exposition de 200 photos de Steve McCurry est prolongée. Elle se tient à la Sucrière, à Lyon.

La grande expo de 200 photos de Steve McCurry à la Sucrière devait s’arrêter le 26 mai. Face au succès de l’exposition, les organisateurs ont décidé de la prolonger jusqu’au 21 juillet. Seule une petite interruption aura lieu pendant la durée du festival Nuits Sonores. On retrouvera donc les photos de l’artiste américain jusqu’au 21 juillet.

À chacun de se projeter dans l’image

La plus grande partie de l’exposition se fait en mode déambulatoire. Chacun peut aller d’un regard à l’autre, d’une scène à l’autre, de l’Inde à la Chine, du Sri Lanka au Bangladesh. Les légendes des photos sont volontairement courtes, voire minimalistes. C’est à chacun de se projeter dans l’image à travers ses propres référents. Même détachées de leur histoire et de leur contexte, ces photos restent des œuvres singulières, de fines compositions, des jeux de lumières, des situations intrigantes.

50 photos commentées par l’auteur

Seules une cinquantaine de photos sont toutefois commentées par leur auteur, avec un audioguide. Et une vidéo raconte l’enquête que Steve McCurry a menée pour, en 2002, retrouver Sharbat Gula, la fameuse Afghane aux yeux verts qu’il avait photographiée dans un camp de réfugiés à Peshawar, au Pakistan, en 1984.

Exposition de Steve McCurry, jusqu’au 21 juillet. Tous les jours sauf lundi à La Sucrière. 49-50 quai Rambaud, Lyon 2e. Tarif : 13 €. Tél. 04 78 79 23 61.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?