ENCHÈRES Villeurbanne: celle qui fait passer les Puces du Canal au 2.0

Jennifer Eyzat, organisatrice de ventes aux enchères aux Puces du Canal, pour le compte de la maison parisienne Millon Auction.  Photo Babe ANTHONY
Jennifer Eyzat, organisatrice de ventes aux enchères aux Puces du Canal, pour le compte de la maison parisienne Millon Auction. Photo Babe ANTHONY

Jennifer Eyzat est la représentante de Millon Auction, maison parisienne, qui propose des ventes alliant des enchères sur internet et l’exposition des objets aux Puces du Canal.

Aux Puces du Canal, elle pilote des enchères d’un type nouveau, qui se déroulent à la fois sur internet et sur le terrain. Jennifer Eyzat est la représentante de Millon Auction, la maison de ventes parisienne, installée depuis le printemps, au 62 rue Sala, à Lyon.

Originaire de Vichy, elle travaille depuis 7 ans à Lyon. Après des études de droit et d’histoire de l’art, elle a débuté dans une boutique d’antiquités de la rue des Remparts d’Ainay, avant de travailler chez Artcurial (Me Rambert), puis chez Me Aguttes, pendant cinq ans.

Une maison d’avant-garde

Jennifer Eyzat le reconnaît volontiers, c’est son patron, Alexandre Millon qui a eu cette idée. Presque normal pour cet établissement fondé en 1882, qui s’est toujours démarqué par sa modernité et son avant-garde.

Comment ces enchères se dérouleront-elles concrètement ? Des marchands lui confient leurs objets (entre 80 et 120). Elle les expertise et les photographie. Puis, ils repartent sur les stands des Puces.

La mise en ligne est effectuée le jeudi. Jusqu’au dimanche soir, les clients intéressés peuvent venir examiner les lots sur place et enchérir en ligne. « Les marchands sont les mieux placés pour présenter leurs objets et répondre aux questions. Cela permet de générer du flux sur le marché, mais aussi d’intéresser une large clientèle », apprécie Stephan Blanchet, le directeur des Puces.

Des frais réduits

Autre avantage, les frais traditionnels seront réduits. Ils s’élèveront à 5 % (au lieu de 20 %) pour les vendeurs et à 16 % (au lieu de 30 %) pour les acheteurs. Premier rendez-vous du 29 novembre au 2 décembre avec la thématique « Placard d’aristo », volontairement floue « pour que chacun puisse participer ». Elle devrait être suivie, courant décembre, d’un nouveau thème : « verre à soi et pique-assiette ».

Alors que les ventes aux enchères des Puces avaient du mal à décoller, ce nouveau partenariat lui permettra de bénéficier du fichier de la 4e maison de ventes française (et la première indépendante de Drouot), « soit 80 000 acheteurs potentiels, présents dans 50 pays ». 

La vente 2.0 du 29 novembre au 2 décembre

On trouvera notamment dans la sélection ; un lé de papier peint du XVIIIe à décor de volutes (estimé à 1 000 €). Un écran à feu en bronze de Napoléon III (200 €). Une sculpture d’ange en bois polychrome de la fin du XVIIIe (800 €). Un miroir aux angelots sculptés du XXe (2 000 €), etc. A retrouver sur les stands des marchands.

Plus d’infos sur le site www.canal-auction.com

Site des Puces du canal : www.pucesducanal.com

Isabelle BRIONE

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?