FOOTBALL Le centre de formation de l'OL n'est plus le meilleur de France

L'académie lyonnaise n'a pas eu de grands résultats cette saison, malgré le bon parcours des U19 en Youth League. Photo Le Progrès/Richard MOUILLAUD
L'académie lyonnaise n'a pas eu de grands résultats cette saison, malgré le bon parcours des U19 en Youth League. Photo Le Progrès/Richard MOUILLAUD

Après six années à squatter la première place du classement des centres de formation français, l'académie de l'Olympique lyonnais a chuté à la 4e place, selon France Football.

Depuis six ans, les supporters de l'OL brandissaient la supériorité de l'académie lyonnaise comme motif de fierté, le club trônant toujours en tête du classement national des centres de formation à chaque parution, autour du 20 juin.

Mais 2019 marque la fin d'un cycle puisque, selon France Football qui a obtenu en avant-première les résultats de la LFP, l'Olympique lyonnais a chuté à la 4e place.

Le club cher à Jean-Michel Aulas est devancé cette année par le Paris Saint-Germain, dont nombre de jeunes pousses ont signé pro et/ou intégré l'équipe première sous les ordres de Thomas Tuchel cette saison (Diaby, Dagba, Nsoki, etc.), le Stade rennais, centre reconnu depuis des années, et le FC Sochaux-Montbéliard, qui a grandement compté sur ses jeunes pour assurer son maintien sur le terrain en L2.

Des U17 dépassés par le FC Lyon, la réserve aux abois

De son côté, comme nous l'avions souligné il y a quelques semaines dans Le Progrès (article abonnés), l'Olympique lyonnais n'a pas vu le moindre de ses jeunes talents de la formation accéder à l'équipe première en compétition, qu'il soit question de Maxence Caqueret, Titouan Thomas, Hamza Rafia voire Rayan Cherki.

Et les résultats des équipes de jeunes n'ont pas été non plus exceptionnels. En témoignent ceux de la catégorie U17, où le club pro a été devancé au classement par son voisin du FC Lyon.

En National 2, la réserve, 12e du groupe A sur 16 équipes, a aussi éprouvé de grandes difficultés, avec de très jeunes joueurs confrontés à des adultes aguerris ayant connu parfois un niveau supérieur.

Ce qui n'incite pas à les intégrer avec les grands, car ces résultats des équipes de jeunes ou de la réserve ne comptent pas dans les critères pour la définition de ce classement des centres de formation.

Un audit sur la formation mené par Gérard Houllier

Pour effectuer ce classement, cinq critères sont retenus : le nombre de contrats professionnels signés par les joueurs formés au club, le nombre de matches joués en équipe première par les joueurs formés au club, le nombre de matches joués en sélection nationale par les joueurs formés au club, le nombre de diplômes scolaires obtenus par les joueurs formés au club et enfin le contrat et l'ancienneté des éducateurs.

Un audit sur la formation avait d'ailleurs été mené il y a quelques mois par Gérard Houllier pour repartir vers la dynamique vertueuse qui avait permis, il y a peu, de voir l'OL lancer Gonalons, Umtiti, Lopes, Lacazette, Fekir, Tousart, Aouar et tant d'autres.

Arnaud CLEMENT

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?