Rhône Bellecour, Fourvière... Découvrez les origines de plus de 4000 noms de rues et places lyonnaises

La rue de la Quarantaine dans le 5e arrondissement de Lyon. Photo d'illustration Le Progrès/Maxime JEGAT
La rue de la Quarantaine dans le 5e arrondissement de Lyon. Photo d'illustration Le Progrès/Maxime JEGAT

Les archives municipales de Lyon viennent de mettre en ligne un index recensant 4171 noms de rues lyonnaises, disponible en téléchargement gratuit sur leur site. Ce document donne des explication sur l'origine de leur nom.

Il n’est pas rare, au hasard d’une promenade, de s’interroger sur l’origine du nom d’une rue, notamment si celui-ci sort de l’ordinaire. A Lyon, on notera par exemple la montée des Carmes déchaussés ou la rue des Quatre-Chapeaux, par exemple….

Pour les amateurs d’anecdotes historiques, les archives de Lyon viennent de mettre ne ligne une pépite : un index recensant 4171 noms de rues (mais aussi places, quais, ponts, impasses, tunnels, ruelles, chemins lyonnaises et montées) avec, lorsque c’est possible, leurs origines.

Ainsi, la rue de la Quarantaine doit son nom aux bâtiments où, pendant quarante jours, devaient loger les personnes, ou être entreposées les marchandises, venant de pays suspects de maladie contagieuse.

Le nom de la place Bellecour rend hommage à la beauté du lieu. La « Bella curtis » du XIIe siècle est devenue le « pré de Belle court » puis Bellecour.

La montée du Gourguillon viendrait d'une déformation du latin « gurgulio » qui signifiait « gorge » ou « gargouille ». Étymologie la plus vraisemblable, à cause des eaux qui dévalaient la colline.

En ce qui concerne la montée, le passage la place et l'esplanade de Fourvière: le nom de Fourvière vient du latin "Forum vetus", ou "Vieux forum" : le premier construit à Lugdunum.

Vous pouvez télécharger le document en version pdf en suivant ce lien.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?