Musique La chanteuse Olga la Rouge sort un clip tourné dans le Vieux-Lyon

La jeune chanteuse aux cheveux rouges a tourné son dernier clip dans le Vieux-Lyon.  Photo Progrès /Delphine GIVORD
La jeune chanteuse aux cheveux rouges a tourné son dernier clip dans le Vieux-Lyon.  Photo Progrès /Delphine GIVORD
Capture d'écran
Capture d'écran
Photo Progrès/Delphine GIVORD
Photo Progrès/Delphine GIVORD
Capture d'écran
Capture d'écran
Capture d'écran
Capture d'écran
La jeune chanteuse aux cheveux rouges a tourné son dernier clip dans le Vieux-Lyon.  Photo Progrès /Delphine GIVORD Capture d'écran Photo Progrès/Delphine GIVORD Capture d'écran Capture d'écran

Olga la Rouge, 27 ans, est venue du Sud pour se lancer dans la chanson à Lyon. Son dernier clip, Robin des Bois , tourné dans le Vieux-Lyon, est en ligne depuis ce 20 décembre à minuit, un an après son EP.

Olga la Rouge est un personnage haut en couleur, revenu de beaucoup de choses… Avec ses cheveux rouges, cette ancienne coiffeuse (qui a aussi été cuistot, promeneuse de lamas et de poneys, etc...), ce nom de scène s’est comme imposé à elle. « Je sais c’est connoté communiste, politique, comme tout aujourd’hui, et pourtant il n’y a rien de tout ça derrière ! », rit-elle avec un accent du sud qui vient de Vitrolles.

Auteure-compositrice-interprète, autodidacte, elle chante et joue de la guitare depuis son plus jeune âge, s’est mise à l’écriture à son arrivée à Lyon en 2019, où elle est venue pour suivre les cours de l’ENM (Ecole nationale de Villeurbanne). Son premier EP (pré-album) de 5 titres, L’Ame agit , (vous saisissez le jeu de mots ?) s’est vendu à 500 exemplaires pendant le confinement, sans promo ni concert.

Bien entourée, elle peaufine chaque détail : elle s’est envolée pour l’Islande pour son premier clip et en a sorti un nouveau, ce 20 décembre à minuit, pour le premier anniversaire de son EP, tourné celui-ci dans le Vieux-Lyon, où elle travaille en tant que serveuse dans un pub, et vit.

Un coup de cœur pour son voisin

Robin des Bois , en mode bossa-nova, raconte le coup de cœur qu’elle a eu pour son voisin (dans le Sud), un graffeur qui avait une plume à son chapeau… Elle l’a tourné au printemps dernier, un jour de pluie, face à la caméra de la Marseillaise Marine Sahakian.

Le style ? De la chanson française (principalement), chantée d’une voix soul reconnaissable, inspirée de nouvelles découvertes comme de classiques, d’Edith Piaf à Hoshi en passant par Amy Winehouse. On se prend vite à fredonner avec elle.

En finissant son cursus et en cherchant à se produire à Lyon (elle est déjà montée sur scène dans les jardins de l’Institut Lumière en même temps que Le Voyage de Noz , a fait plusieurs festivals et aimerait organiser un concert caritatif), elle prépare son premier album : « Je réfléchis au rêve que j’ai envie de vivre ».

Olga la Rouge à découvrir sur sa chaîne Youtube, Soundcloud, et sur les réseaux sociaux (Facebook et Instagram)

Delphine GIVORD

Votre opinion ?

Les commentaires sont clos.