Lyon 2e A La Confluence, le quartier Ydeal s’essaie à l’énergie solaire

L’îlot Ydeal dispose de cinq bâtiments qui accueillent 178 logements ainsi qu’une crèche, des commerces mais également des espaces de coworking.  Photo Progrès /Célia CHEBBAH
L’îlot Ydeal dispose de cinq bâtiments qui accueillent 178 logements ainsi qu’une crèche, des commerces mais également des espaces de coworking.  Photo Progrès /Célia CHEBBAH

Le quartier de Confluence a vu naître le projet Ydeal en 2019. Panneaux photovoltaïques, végétalisation et autoconsommation collective rythment la vie de l’îlot. Mais comment ça marche ?

Le projet immobilier Ydeal, porté par la SPL Confluence, s’est implanté dans le paysage du 2e arrondissement depuis 2019. Sur 12 500 m², cinq bâtiments sont érigés avec une particularité : l’autoconsommation collective. C’est EDF ENR qui a réalisé l’opération.

« L’objectif repose sur le principe de la répartition de la production d’électricité entre plusieurs consommateurs proches. En résumé, les panneaux solaires produisent de l’énergie. Donc, je consomme ce que je produis comme électricité », explique le directeur général d’EDF, Benjamin Declas. Après une première expérimentation à Alès dans le Gard, c’est autour d’Ydeal Confluence de s’essayer à l’énergie solaire.

« 50 % des logements adhérant à l’opération »

« Il n’a pas encore été lancé dans la mesure où nous attendons les réglementations tarifaires », annonce-t-il. Au total, l’îlot regroupe 178 logements éligibles à l’autoconsommation collective. « Seulement 50 % des logements sont adhérents à cette expérimentation. Il n’y a aucun avantage à ne pas participer », regrette Georges Rudyk, habitant et président de l’association de copropriété Ydeal Confluence qui aurait souhaité convaincre plus de personnes « notamment les commerçants qui produisent de l’électricité en journée et qui pourrait être redistribuée pour les consommations du soir ».

 Le projet immobilier Ydeal a été porté par la SPL Confluence.   Photo Progrès /Célia CHEBBAH
Le projet immobilier Ydeal a été porté par la SPL Confluence.   Photo Progrès /Célia CHEBBAH
 En complément des panneaux solaires, des batteries ont été installées.   Photo Progrès /Célia CHEBBAH
En complément des panneaux solaires, des batteries ont été installées.   Photo Progrès /Célia CHEBBAH
 Le Pisé, construit sur trois étages et qui accueille un espace de travail a été construit en terre crue grâce au savoir-faire de l’entreprise de Nicolas Meunier.   Photo Progrès /Célia CHEBBAH
Le Pisé, construit sur trois étages et qui accueille un espace de travail a été construit en terre crue grâce au savoir-faire de l’entreprise de Nicolas Meunier.   Photo Progrès /Célia CHEBBAH
 Le projet immobilier Ydeal a été porté par la SPL Confluence.   Photo Progrès /Célia CHEBBAH  En complément des panneaux solaires, des batteries ont été installées.   Photo Progrès /Célia CHEBBAH  Le Pisé, construit sur trois étages et qui accueille un espace de travail a été construit en terre crue grâce au savoir-faire de l’entreprise de Nicolas Meunier.   Photo Progrès /Célia CHEBBAH

1 000 m 2 de photovoltaïques

Sur l’ensemble de l’îlot, 1 000 m² de photovoltaïques ont été installés. « Les installations se sont terminées en juin 2021 », souligne Georges Rudyk, fier de participer au projet. En complément des panneaux photovoltaïques, l’îlot dispose d’un espace de stockage et 200 kW de batteries pour s’autosuffire. Ainsi, l’autoconsommation collective « permettrait aux consommateurs de faire une économie sur leurs factures ».

EDF ne cache pas ses ambitions en termes de transition écologique, « le but d’atteindre les 200 000 installations d’autoconsommation collective d’ici à 2023 ».

Célia CHEBBAH

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?