Lyon 7e Dans le quartier de la Guillotière, le nom de la militante kurde Hevrin Khalaf gravée dans la pierre

Cette petite place portera le nom d’Hevrin Khalaf.  Photo Progrès /Arnelia SIMIER
Cette petite place portera le nom d’Hevrin Khalaf. Photo Progrès /Arnelia SIMIER

Une place située à l’angle des rues de Marseille et de Salomon-Reinach portera le nom de cette femme politique kurde de Syrie, assassinée pour ses idées. Le dévoilement de la plaque aura lieu ce mardi.

L’inauguration et le dévoilement de la plaque auront lieu ce mardi 21 septembre. Le maire de Lyon, Grégory Doucet, la maire du 7e, Fanny Dubot ainsi que l’adjointe aux relations internationales, Sonia Zdorovtzoff rendront hommage à Hevrin Khalaf dont le nom a officiellement été donné à une nouvelle place située à l’angle des rues de Marseille et de Salomon-Reinach, dans le quartier de la Guillotière.

Née le 15 novembre 1984 en Syrie, Hevrin Khalaf, est une femme politique ingénieure civile de formation. Figure emblématique du camp de la paix, elle était membre de la direction du Conseil démocratique syrien. Secrétaire générale du parti Avenir de la Syrie, de centre-gauche, multiethnique et prônant une « Syrie démocratique, plurielle et décentralisée ».

Le 12 octobre 2019, lors de l’opération « Source de paix », elle est torturée, violée puis exécutée par des rebelles pro-turcs de l’Armée nationale syrienne. Elle n’avait alors que 35 ans.

Sa mort avait ému la communauté internationale : à Lyon, lors du conseil municipal de juillet, l’exécutif a décidé d’honorer sa mémoire. L’occasion pour l’adjointe aux relations internationales de « saluer l’implication du peuple kurde dans la lutte contre le groupe armé "État Islamique" ou célébrer toutes celles et ceux œuvrant pour la paix et la démocratie en Syrie ».

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?