Caluire Elle photographie des cabossés de la vie pour leur redonner confiance en leur image

Sarah, gérante de  Lyon Photographe, dans son laboratoire   de Caluire.  Photo Progrès /Jacques FONTES
Sarah, gérante de Lyon Photographe, dans son laboratoire de Caluire.  Photo Progrès /Jacques FONTES

Sarah a une double casquette : photographe et thérapeute en médecine traditionnelle chinoise. À ces personnes qui ont un regard négatif sur eux-mêmes, à cause de problèmes de poids, d’opérations ou d’accidents traumatisants elle redonne confiance.

Sarah se définit d’abord comme photographe. Après quelques années d’activité à Rillieux, elle a ouvert son laboratoire à Caluire en septembre 2019 et gère la société Lyon Photographe.

« Dès mes 10 ans, j’ai toujours vécu avec un appareil photographique en main », raconte cette titulaire d’un BTS tourisme. Elle a commencé, il y a 11 ans, par des formations à la photographie lors de croisières ou de circuits touristiques. Devant les demandes de clients pour des thèmes plus spécifiques : portraits, mariages ou réunions familiales, elle a d’abord fait de la photographie en itinérance avant d’ouvrir son propre laboratoire. « Aujourd’hui, j’y réalise une bonne partie de mes productions. S’ajoutent des photographies en extérieur et de la formation auprès de petits groupes d’enfants ou d’adultes. »

« Je travaille de plus avec les centres sociaux ou de loisirs et les municipalités proches, explique-t-elle. Auprès des enfants, j’évoque l’histoire de la photographie, les premiers appareils argentiques, puis les notions de cadrage, de luminosité. » L’idée étant de sensibiliser et d’informer avant de déclencher, comme on le fait aujourd’hui, sans trop de réflexion, avec les téléphones.

De la photographie à une thérapie douce

« Avec l’expérience, auprès de gens d’origines et de conditions diverses, j’ai constaté combien il peut leur être difficile de poser devant l’appareil photographique d’une inconnue. C’est vrai pour de nombreuses personnes qui ont un regard critique d’eux-mêmes suite à une perte ou un surplus de poids ou à des opérations et des accidents traumatisants », constate-t-elle.

Ainsi, Sarah mène, avec eux, un travail de mise en confiance afin de produire des photographies offrant une image de soi optimale et changer ce regard critique. « En cela, la pratique de la médecine traditionnelle chinoise, de l’acupuncture et de méthodes de développement personnel que j’exerce aussi pour 30 % de mon temps, constituent pour moi un véritable outil pour les conduire à de tels changements », poursuit-elle.

Aujourd’hui, des psychologues lui adressent des personnes en difficulté. Elle va travailler par ailleurs sur un projet innovant avec l’hôpital Saint-Jean-de-Dieu à Lyon, en petits groupes. Dans son laboratoire, elle conduira chacun à déceler où sont les blocages avant de produire les photos qui redonneront confiance.

Lyon Photographe Tél.06.17.95.38.68.

De notre correspondant Jacques FONTES

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?