Lyon Une commerçante lyonnaise envoie des chaussures à Castex et Le Maire pour se faire entendre

Myriam Chatel est gérante d’un magasin de chaussures, rue Victor-Hugo. Photo Progrès /Laurence PONSONNET
Myriam Chatel est gérante d’un magasin de chaussures, rue Victor-Hugo. Photo Progrès /Laurence PONSONNET
Myriam Chatel a envoyé des chaussures à Jean Castex et Bruno Le Maire. Photo Progrès /Laurence PONSONNET
Myriam Chatel a envoyé des chaussures à Jean Castex et Bruno Le Maire. Photo Progrès /Laurence PONSONNET
Myriam Chatel est gérante d’un magasin de chaussures, rue Victor-Hugo. Photo Progrès /Laurence PONSONNET Myriam Chatel a envoyé des chaussures à Jean Castex et Bruno Le Maire. Photo Progrès /Laurence PONSONNET

Après les petites culottes, les chaussures… Gérante d’un magasin de la rue Victor-Hugo, Myriam Chatel, participe à une action symbolique pour alerter sur la question des commerces classés non essentiels : l’envoi de baskets à Matignon et de mocassins à Bercy.

À l’exemple des gérantes de magasins de lingerie qui ont envoyé des petites culottes à Jean Castex pour protester contre la fermeture de leurs boutiques, la Fédération française de la chaussure a lancé une opération similaire.

Myriam Chatel, gérante du magasin Au Pied Fragile, 61 rue Victor-Hugo, dit avoir été la première à Lyon à adhérer à cette initiative. « Car je déplore que nos commerces ne soient pas reconnus comme commerces essentiels », indique-t-elle. C’est ainsi qu’elle s’est unie avec d’autres gérants de magasins pour mener une action symbolique en envoyant au Premier ministre, Jean Castex, et au ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, une paire de chaussures.

Plusieurs détaillants ont expédié leur colis, ce jeudi

Une rapide petite enquête leur a permis de trouver des éléments essentiels nécessaires à ces étonnants envois. « On s’est renseigné sur la pointure de Jean Castex en appelant Prades, dans les Pyrénées-Orientales, où il a été maire. Comme cette commune n’est pas grande, il n’y a qu’un ou deux magasins de chaussures, on était sûrs d’obtenir le renseignement », raconte Myriam Chatel. Quant à la pointure de Bruno Le Maire, « on l’a obtenu sur WhatsApp où beaucoup d’entre nous ont échangé ». Et où on apprend que les deux ministres ont à peu près la même pointure, à quelques millimètres près.

Du coup, une fois ces informations obtenues, plusieurs détaillants ont expédié jeudi 22 avril, leurs colis. D’autres ont envoyés lundi 26 avril. Les placards des deux ministères vont-ils être encombrés de boîtes à chaussures ? Peut-être.

Myriam Chatel a quant à elle fait son choix : au locataire de Matignon, une paire de baskets, annonce-t-elle non sans un brin d’humour. « Il faut que le Premier ministre soit bien dans ses pompes face à tout ce qui l’attend.»

Bercy devrait réceptionner une paire de mocassins « le ministre de l’Économie étant, dit-elle, toujours très élégant ».

Dans les cartons, ils trouveront « des chaussures usagées, bien sûr, je ne vais pas en envoyer des neuves, c’est juste symbolique ».

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?