Rhône Vélogik en route vers les 10 millions d’euros de chiffre d’affaires

Franck Bredy, dirigeant de Vélogik.  Photo DR
Franck Bredy, dirigeant de Vélogik.  Photo DR

La société lyonnaise, spécialiste de la maintenance de flotte de vélos, poursuit son développement après une année de forte croissance.

Chaque matin, Franck Bredy roule jusqu’à la rue de Sèze, dans le 6e arrondissement, où se trouve le siège de Vélogik. La mécanique est bien huilée, pas de saut de chaîne, ni de bruit parasite dans le pédalier…

Sa bicyclette est à l’image de son entreprise : cela roule bien ! La société créée en 2008 avec Gwendal Caraboeuf s’est positionnée très tôt sur un marché dont le potentiel a explosé en 2020.

Si Vélogik ne commerçait pas directement en BtoC, mais plutôt en BtoB, cet engouement pour la petite reine lui a profité.

Étoffer l’offre de Vélogik

“Vélogik gère la maintenance de flotte de vélos de la Poste, de Transdev ou encore de Keolis. Soit au total 40 000 vélos en France et en Europe”, expose Franck Bredy.

“Pour Vélogik, même si 2020 a été mouvementée, cela a été tout de même synonyme de croissance. Mais surtout, l’engouement pour le vélo a confirmé notre stratégie d’investir afin de proposer une palette de solutions sur notre marché de la maintenance.”

Pour y parvenir, Franck Bredy réorganise aujourd’hui l’entreprise, en la structurant en quatre filiales : la maintenance de flotte BtoB, le développement d’une suite logicielle dédiée aux professionnels de la maintenance, l’ouverture d’un campus de formation aux métiers de mécaniciens cycle et enfin la création d’un réseau de réparateurs indépendants dans toute la France.

Une restructuration et une internationalisation

“Il s’agit d’une nouvelle étape qui doit conforter notre position de leader sur le marché de la maintenance. Le réseau de réparateurs sera opérationnel dans l’année et permettra de proposer nos services tant aux particuliers qu’à nos clients entreprises sur toutes les grandes métropoles cyclables.”

L’ouverture du centre de formation, dans le 7e arrondissement de Lyon, alimentera ce réseau, tout en offrant un métier à des personnes éloignées de l’emploi, en situation de handicap ou en reconversion. En parallèle, Vélogik vient d‘ouvrir une filiale en Écosse, à Glasgow.

“Il s’agit d’une joint-venture avec la société Bike for Good qui compte 12 salariés et réalise 330 000 € de CA.” Une internationalisation que Franck Bredy souhaite poursuivre dans les mois qui viennent en s’implantant aux Pays-Bas et en Allemagne. De quoi permettre à Vélogik de foncer tout droit vers les 10 M€ de CA en 2021, contre 6,2 en 2020.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?