Histoire « Le Grand Hôtel-Dieu a ouvert une nouvelle page de l’histoire de Lyon »

Baptiste Pignol ici à la Halle du Grand Hôtel-Dieu, est revenu à Lyon au printemps 2020, pour intégrer l’entreprise familiale.  Photo Progrès /DR
Baptiste Pignol ici à la Halle du Grand Hôtel-Dieu, est revenu à Lyon au printemps 2020, pour intégrer l’entreprise familiale.  Photo Progrès /DR

L’entrepreneuriat est dans l’ADN de Baptiste Pignol. Après trois années d’études à l’Institut Paul Bocuse et l’obtention d’un Bachelor Arts culinaires et Management de la restauration, le fils de Françoise et Jean-Paul Pignol est parti à Paris travailler à l’hôtel Ritz puis à New-York dans le restaurant étoilé de Daniel Boulud.

Dans quel quartier avez-vous grandi et quel est votre premier souvenir lyonnais ?

Je vivais dans le quartier des Jacobins. Souvent, mon grand-père, Vital Pignol, venait me chercher à l’école élémentaire Lamartine avec sa Méhari et nous allions ensemble voir mon père dans son laboratoire de Brignais. J’adorais cette voiture qui ne ressemble à aucune autre et que j’ai d’ailleurs gardée en souvenir.

Avez-vous des quartiers que vous préférez à d’autres ?

La Presqu’île où j’ai vécu et que je continue à fréquenter presque tous les jours. Après sa magnifique réhabilitation, le Grand Hôtel-Dieu a ouvert une nouvelle page de l’histoire de Lyon. Commerces, hôtel, gastronomie avec les restaurants et la Halle comptant de nombreux Meilleurs ouvriers de France, tout participe à en faire un lieu exceptionnel. Le Vieux-Lyon que j’ai bien connu lorsque j’étais élève aux Lazaristes. J’aime son architecture Renaissance, ses traboules. Ce quartier garde les traces de son passé.

Quels sont vos bons plans shopping ?

Le Printemps où l’on trouve toutes les marques. Le Salon Particulier, en étage, pour l’accueil et l’équipe de coiffeurs très professionnels.

Et en matière de gastronomie ?

Monsieur P tenu par Florent Poulard, un futur étoilé à n’en pas douter. Le Café Terroir où Jeff Têtedoie et Lemmy Brou proposent une cuisine savoureuse à base de produits de la région.

Quels sont pour vous les lieux culturels incontournables à Lyon ?

Fourvière avec sa basilique et sa vue imprenable sur Lyon. Le festival Peinture Fraîche à la Halle Debourg. Street art, graffitis, live paintings, fresques gigantesques. Au programme, du merveilleux, de l’étonnant, du déroutant ! Le Zoo Art Show dans le 6e arrondissement, le temple éphémère de la street culture.

Pouvez-vous nous confier vos rituels à Lyon ?

Hors confinement bien sûr, aller boire un verre avec ma bande de copains au bar Le République en face de la chapelle du Grand-Hôtel-Dieu. Et aller déguster la cuisine de Joseph Viola, un chef qui m’inspire, chez Daniel et Denise.

pignol.fr

De notre correspondante Laurence PONSONNET

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?