Lyon Le 111 des Arts allie l’art à la recherche médicale

Lancement du 111 des Arts chez le chef étoilé Christian Têtedoie, parrain depuis trois ans, entouré de Marion Beaufront, fondatrice du 111 des Arts à Lyon, coordinatrice IHOPe, Catherine Moullin, présidente de l’association, Alexia Richard et Hedwige Moyne, responsable de la communication.  Photo Nadine MICHOLIN
Lancement du 111 des Arts chez le chef étoilé Christian Têtedoie, parrain depuis trois ans, entouré de Marion Beaufront, fondatrice du 111 des Arts à Lyon, coordinatrice IHOPe, Catherine Moullin, présidente de l’association, Alexia Richard et Hedwige Moyne, responsable de la communication.  Photo Nadine MICHOLIN

Récolter des fonds pour la recherche contre le cancer à travers la promotion d’œuvres d’art contemporain, c’est le but de cette association qui existe depuis 2003 à Lyon. Si la pandémie ne s’en mêle pas, le 111 des Arts se déroulera du 21 au 29 novembre à l’Atrium de l’Hôtel de Ville.

Les bénévoles du 111 des Arts croisent les doigts. Ils ont déjà tiré un trait sur le traditionnel vernissage mais ne renoncent pas à envoyer des milliers de courriels pour avertir que l’exposition se tiendra bien du 21 au 29 novembre, au Grand Atrium de l’Hôtel de Ville, comme c’est le cas depuis sept ans.

Le jury s’est réuni en juin à la suite de l’appel à candidatures et n’a eu aucun mal à sélectionner les artistes régionaux qui présenteront leurs œuvres à raison de 11 à 30 par personne (soit environ 900) destinées à la vente caritative.

« De nombreux fidèles reviennent d’une année sur l’autre mais nous tenons beaucoup à faire entrer dans la boucle de nouveaux artistes, sachant que 15 % sont des photographes », souligne la présidente Catherine Moullin.

« On donne le maximum à la recherche en hématologie »

Le principe n’a pas changé : la mise à prix des œuvres toutes formatées à l’identique, s’élève à 111 €. Sur cette somme, 48 € revient à l’artiste, 44 € à l’hôpital IHOPe et 19 € pour l’encadrement.

C’est ainsi que chaque année, 111 des Arts remet un chèque de 50 000 € à l’Institut d‘hématologie et d’oncologie pédiatrique (IHOPe), soit 45 000 € destinés à la recherche médicale et 5 000 € pour un programme d’art à l’hôpital réservé aux patients hospitalisés.

« On donne le maximum à la recherche en hématologie et principalement en vue de l’amélioration des médicaments pour les enfants afin que les effets secondaires soient moindres », précise Marion Beaufront, fondatrice.

« L’idée est géniale et en plus j’aime l’art. On met en lumière le travail des artistes. Cela crée une dynamique et ça permet aux gens de se faire plaisir pour la bonne cause », insiste le parrain Christian Têtedoie, qui s’engage pour la troisième année.

À noter que la tombola se déroulera dimanche 29 novembre à 16 heures et met en jeu une huile sur toile du peintre Daniel Castan de 1m97 par 1m15.

Les billets seront mis en vente en ligne à partir de début novembre, ou sur place pendant la durée de l‘exposition.

Le produit de la vente des tickets sera intégralement reversé à l’IHOPe.

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?