CULTURE 21 minutes, de la poésie gratuite à déguster sans modération

Fabien Drouet (à droite), auteur à l’origine de la revue gratuite  21 minutes, journal de poésie au sens large a choisi de distribuer en direct à la sortie des métros.  Photo Le Progrès/C. LALANNE
Fabien Drouet (à droite), auteur à l’origine de la revue gratuite 21 minutes, journal de poésie au sens large a choisi de distribuer en direct à la sortie des métros. Photo Le Progrès/C. LALANNE

Les premières distributions de 21 minutes ont été effectuées à la sortie du métro Charpennes, le 24 janvier. Depuis, Fabien Drouet, instigateur de cette revue de poésie gratuite, la distribue aux quatre coins de la Métropole. Rencontre.

C’est pour « offrir une alternative aux journaux d’information gratuits que l’on trouve dans le métro » que le Lyonnais auteur et musicien, Fabien Drouet, a décidé de lancer 21 minutes, un journal de poésie au sens large. De couleur orange, la revue est facilement identifiable mais ne bénéficie pas d’emplacement réservé dans les stations de métro. Fabien Drouet la distribue donc en direct aux passants plusieurs fois par semaine.

Avec l’intention « de mettre la poésie sur la place publique », l’instigateur de la revue n’a pas souhaité faire dans la facilité : « Si j’ai choisi de ne pas distribuer uniquement du côté de la Croix-Rousse, là où, a priori, nous aurions reçu un bon accueil, c’est que j’ai vraiment envie de sensibiliser toutes les populations », explique-t-il, lors d’une distribution au métro Guillotière.

À télécharger en ligne

Parmi les 1 460 productions reçues (dessins, photographie et textes) pour la réalisation du premier numéro, édité à 1 000 exemplaires, Fabien Drouet, qui avait lancé un appel à participations, « a sélectionné ceux qui accompagnaient le mieux le mouvement de la ville ». Pour la plupart, ce sont des textes qui n’ont jamais été publiés et dont les auteurs (une trentaine) sont amateurs.

Et si dans le stock ainsi constitué, il reste largement de quoi sortir deux ou trois numéros, l’équipe de 21 minutes doit encore rassembler l’argent pour l’impression. « Nous avions prévu d’en sortir un tous les deux mois, mais nous allons y aller plus doucement. Le temps que le premier numéro vive sa vie, à son rythme. »

Il est en effet possible de le télécharger en ligne, gratuitement, et d’en faire sa propre distribution. Fabien Drouet, Stéphanie Durdilly et Gaëlle Joly-Giacometti, qui constituent la petite équipe de 21 minutes, ont pour l’heure décidé de ne pas solliciter de subventions, « de faire les choses un peu hors cadre mais en sollicitant nos lecteurs via un appel aux dons et quelques commerçants qui nous ont immédiatement suivis », conclut l’auteur.

PRATIQUE Pour participer à la revue page Facebook journal gratuit de poésie au sens large 21 minutes.

Christelle LALANNE

Votre opinion ?

Connectez-vous pour commenter

Vous n’avez pas encore de compte ?