Europ'Raid 2016 Trois jeunes Lyonnais se lancent dans une aventure européenne à bord d'une 205

Laure-Elise, Brice et Maonie vont parcourir l'Europe pendant un mois à bord de leur 205 / photo Auriane Poillet
Laure-Elise, Brice et Maonie vont parcourir l'Europe pendant un mois à bord de leur 205 / photo Auriane Poillet

Laure-Elise, Brice et Maonie composent l'une de 64 équipes participantes à l'Europ'Raid 2016. Du 30 juillet au 21 août, ils parcourront 10 000 kilomètres pour distribuer des fournitures scolaires dans dix écoles d'Europe de l'Est.

Ils ont 25 ans et se sont tous les trois connus en école d'architecture à Lyon. Maonie, Laure-Elise et Brice ont passé six ans ensemble et tentent aujourd'hui l'aventure à bord d'une 205.

 

Plus de 5 000 kilos de fournitures scolaires seront livrés

 

Moins connue que le 4L Trophy, l'Europ'Raid est un événement permettant aux participants de suivre un itinéraire en Europe pour aller livrer plus de 5 000 kilos de fournitures scolaires dans dix écoles de Bosnie-Herzégovine, d'Albanie, de Bulgarie et de Roumanie.

 

"Nous aimons voyager et là, en 21 jours on a un bel aperçu de l'Europe", s'enthousiasme Maonie. Car les trois architectes fraîchement diplômés et les autres participants vont traverser une vingtaine de pays en passant par l'Autriche, la Pologne ou encore la Turquie. En tout, ils parcourront environ 10 000 kilomètres.

 

L'itinéraire des participants issu du site internet de l'Europ'Raid.
L'itinéraire des participants issu du site internet de l'Europ'Raid.

"On a pratiquement tous fait Erasmus", continue Maonie. "C'est l'occasion de renouveler l'expérience et de marquer la fin de nos études."

 

Tous rêvaient de participer au 4L Trophy, mais regrettent qu'au fil du temps la compétition ait "perdu de son authenticité", explique Laure-Elise. "C'est seulement la troisième édition de l'Europ'Raid. C'est encore accessible et il y a un lien avec la population locale."

 

"C'est plutôt un road trip, une course d'ambiance"

 

A l'inverse du 4L Trophy qui est une course entre les participants, l'Europ'Raid "est plutôt un road trip, une course d'ambiance", dit encore Brice. Chaque jour, du 30 juillet au 21 août, ils vont parcourir environ 500 kilomètres, tous à bord de leur 205 mais chacun à son rythme.

 

La nuit, ils bivouaqueront dans des lieux choisis par les organisateurs de l'événement. "C'est rassurant car il y a un super suivi de leur part", se réjouit-il. Chaque voiture est équipée d'une balise GPS et leur parcours sera retransmis en direct sur le site de l'événement.  

 

Ils seront également équipés d'un talkie-walkie d'une portée d'environ 10 kilomètres pour communiquer avec les autres équipages.

 

Laure-Elise, Brice et Maonie comptent aussi sur la solidarité de leurs amis parisiens et lyonnais qui ont également choisis de participer au raid. "Certains s'y connaissent un peu en mécanique, alors que nous, pas du tout", racontent-ils. "Et en plus on va pouvoir répartir les charges : nos affaires, les pièces de rechange et les fournitures scolaires."

L'équipage a trouvé sa 205 à Saint-Marcellin / document remis
L'équipage a trouvé sa 205 à Saint-Marcellin / document remis

Toute une organisation
 

Puisque, au-delà du plaisir de voyager, il y a toute l'organisation : la recherche de sponsor, l'achat de la voiture, les réparations ou encore la recherche de fournitures scolaires neuves. Et pour cela, il leur était conseillé de créer une association pour "avoir un vrai statut", alors ils ont créé les Rolling gones fin janvier. 

 

Les aventuriers, qui conduiront la voiture n°38, s'étaient fixés un budget d'environ 5 500 euros recueillis grâce à du financement participatif, des sponsors qui auront leurs encarts collés sur la voiture et une tombola.

 

Les Rolling gones comptent, entre autres, les 600 euros pour la voiture, le péage et l'essence. "Pas mal d'entreprises que nous avions démarchées n'avaient pas le budget pour nous donner de l'argent, mais elles ont quand même participé aux lots de notre tombola", développent-ils. "On a pu récupérer 500 euros grâce à elles."

 

"Le plus dur ça a été de trouver un garagiste"

 

Le financement participatif leur a permis quant à lui de boucler 20% de leur budget et le sponsoring 50%. "Le plus dur a été de trouver un garagiste pour faire les réparations sur la 205", raconte Maonie. "Le premier nous a lâché, mais on en a trouvé un autre à Villeurbanne qui a tout réparé en une semaine." 

 

"On a eu une deuxième belle surprise", se félicite Laure-Elise. La jeune fille, arrivée à Lyon pour ses études, a été soutenue par son école primaire à Saint-Brieuc. "Régulièrement, l'école organise des repas solidarité durant lesquels 1 euro par élève est reversé à une association. Et cette année la somme nous a été offerte." 

 

En faisant appel à des écoles et des supermarchés, les jeunes architectes n'ont pas eu besoin d'acheter les fournitures scolaires. A eux seuls, ils livreront 100 kilos de cahiers, crayons et classeurs dans une dizaine d'écoles d'Europe de l'Est. Cette année, ce seront 64 équipages qui vont faire le tour de l'Europe, dont trois voitures lyonnaises.

La vidéo de l'Europ'Raid 2015.

Pratique

> Europ'Raid : départ le 30 juillet et arrivée le 21 août 2016 à La Roche sur Yon (Vendée). www.europraid.fr

> Pour suivre les Rolling Gones : http://rollinggones.wix.com/europraid2016 ; https://www.facebook.com/Rolling-Gones-1014100168663501/ ; https://twitter.com/RollingGones

Auriane Poillet

Votre opinion ?

Les commentaires sont clos.